Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les Marseillais partagés sur l'ouverture d'un supermarché 24 heures sur 24

mercredi 10 avril 2019 à 16:05 Par Romane Porcon, France Bleu Provence et France Bleu

Depuis le mois de février, vous pouvez faire vos courses 24 heures sur 24 au Casino de la Timone à Marseille. Seules les caisses automatiques sont accessibles et des vigiles seront présents en nombre dans le magasin.

Le Casino est désormais ouvert 24 heures sur 24
Le Casino est désormais ouvert 24 heures sur 24 © Radio France - Romane Porcon

Marseille, France

À Marseille, dans le quartier de la Timone, le supermarché Casino est ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7. C'est l'un des premiers effets de la loi Pacte adoptée à l'Assemblée le 15 mars dernier et qui vise à dynamiser le commerce, notamment par l'assouplissement du travail de nuit pour les enseignes alimentaires.

Ouverture 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24 

Dans le quartier, la plupart des habitants sont ravis de pouvoir compter sur l'ouverture de ce supermarché à toute heure du jour et de la nuit comme Nicole : "C'est bien pour les gens qui travaillent, moi-même je travaille sur les hôpitaux. En sortant du travail c'est très bien, j'y suis allée à 22 heures." Julien en a déjà profité pour faire des petites courses de dernière minute : "Ça change la vie, on ne va pas faire un caddie de course à 23h30, mais on peut toujours acheter des produits de première nécessité." 

Paul, lui, habite depuis 50 ans dans l'immeuble au-dessus du supermarché. Cette ouverture en continu l'inquiète : "Maintenant que c'est ouvert en permanence, on a une ribambelle de clochards qui restent là. Dans cet immeuble, vu les gens dehors, on a du prendre un service de sécurité pour les empêcher de rentrer. Ma mère a 90 ans, elle ne veut plus y aller et elle est très inquiète." Une inquiétude partagée par des petits commerçants du quartier

Cette ouverture permanente c'est une concurrence immédiate pour Malika, boulangère à la Baguette dorée : "Depuis cette ouverture, on perd 400 euros de chiffre d'affaire par jour. Il est ouvert le dimanche plus le soir et la nuit, il nous reste que les miettes. Il faut respecter les petits commerçants, c'est déloyal."