Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les Mayennais travaillent de plus en plus hors de leur intercommunalité

-
Par , France Bleu Mayenne

C'est une tendance dans les Pays de la Loire qui se confirme en Mayenne : de plus en plus de personnes travaillent en dehors de l'intercommunalité dans laquelle elles vivent.

Les ligériens sont de plus en plus nombreux à travailler dans une autre intercommunalité que la leur
Les ligériens sont de plus en plus nombreux à travailler dans une autre intercommunalité que la leur © Radio France - Alexandre Chassignon

Mayenne, Département Mayenne, France

Travailler dans sa ville de résidence ou à cinq minutes en voiture : ça concerne de moins en moins de Mayennais depuis 15 ans. Les trajets domicile-travail ont augmenté entre 2006 et 2016 selon une étude de l'Insee, comme dans toute la région ligérienne. 

Des Lavallois qui travaillent ailleurs

A Laval, l'emploi diminue moins que les "résidents en emploi" : en clair, les Lavallois ont tendance à travailler ailleurs. Ils sont de plus en plus nombreux dans ce cas de figure : leur nombre a augmenté de 27% entre 2006 et 2016,  soit 1.800 personnes de plus. Ces actifs vont pour la plupart travailler vers Mayenne et Vitré, en Ille-et-Vilaine.

De la même façon, le nombre d'actifs qui travaillent à Laval sans y habiter a fortement augmenté. Au niveau de la région Pays de la Loire, le nombre de personnes qui travaillent en dehors de leur intercommunalité de résidence a augmenté de 5% entre 2006 et 2016 : 36% des ligériens sont désormais dans ce cas de figure. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu