Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Météo France maintient 13 départements en vigilance rouge canicule, les orages arrivent par l'ouest

Les banques débloquent 30 millions pour les meubles Demeyere de Nersac (Charente)

-
Par , France Bleu La Rochelle

Les banques ont finalement accepté de prêter 30 millions d'euros aux meubles Demeyere, basés notamment à Nersac en Charente. Un prêt garanti par l'État qui va permettre à l'entreprise de payer ses salariés et de redémarrer sa production.

Les salariés de Demeyere, y compris venus de Charente, avaient manifesté à Lille, devant des banques, pour demander le déblocage du PGE de 30 millions.
Les salariés de Demeyere, y compris venus de Charente, avaient manifesté à Lille, devant des banques, pour demander le déblocage du PGE de 30 millions. © Radio France - Cécile Bidault

Les meubles Demeyere ont finalement obtenu le prêt garanti par l'Etat qu'ils attendaient depuis le mois de mai. Les banques ont fini par accepter le dossier de l'entreprise basée à Lille, dans le Nord, et à Nersac, en Charente. Elle demandait 30 millions d'euros de prêt afin d'amortir les conséquences de la crise du Covid-19.

Ce prêt, garanti par l'État à hauteur de 90%, permet à Demeyere de retrouver de la trésorerie pour payer les salaires et relancer la production. Les 800 salariés de Lille, et 110 de Nersac, avaient manifesté ces derniers jours afin que les banques prennent conscience de l'enjeu. Des salariés charentais avaient même fait 800 kilomètres pour aller manifester mardi à Lille.

C'est finalement le ministère de l'économie qui a annoncé ce jeudi 2 juillet l'accord trouvé avec un "pool bancaire". Il précise que les fonds seront débloqués dans les jours qui viennent. Le ministère estime par ailleurs que le délai d'attente, qui inquiétait les salariés, était "classique", vu "les difficultés préexistantes de l'entreprise".

Demeyere va donc pouvoir reprendre sa production de meubles, et fournir ses clients comme But, Leroy Merlin ou Conforama.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess