Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les obsèques de Jean Desjoyaux seront célébrées ce vendredi à Cuzieu

jeudi 13 août 2015 à 20:00 Par Yves Renaud, France Bleu Saint-Étienne Loire

Le créateur de l'entreprise ligérienne de construction de piscines, Jean Desjoyaux, s'est éteint lundi à l'age de 87 ans. Ces obsèques auront lieu ce vendredi après-midi à Cuzieu, le berceau de la famille.

jean desjoyaux
jean desjoyaux © @desjoyaux

Le décès de l'emblématique fondateur a été un véritable choc dans cette entreprise familiale ligérienne. Une entreprise qu'il avait monté de toute pièce, en partant de presque rien, et qu'il continuait de fréquenter assidument aux côtés de ses enfants, pour en accompagner le développement. Son Fils, Jean-Louis, l'actuel PDG de Desjoyaux a accepté de répondre à nos question et de revenir sur la personnalité de son père .

 

L'esprit de famille

"Dès le début, il a insufflé l’esprit de famille à l’entreprise , raconte le fils. Il avait démarré lui, avec mon grand-père dans le bâtiment, puis à créer sa propre société en 1968, je l’ai rejoint après, puis mon frère, ma sœur et maintenant ses petits-enfants : les miens et mes neveux et nièces. Mais il continuait de travailler. Le matin même de son décès, il allait acheter des crayons de couleur pour dessiner les nouveaux modèles de piscines."

 

integrale desjoyaux

 

Il avait senti l’arrivée d’une société du loisir

"Dès les années 60, il nous a construit une piscine dans le jardin de notre résidence secondaire à Cuzieu , se rappelle Jean-Louis Desjoyaux. Il était totalement précurseur puisqu’il avait senti que les gens allaient vouloir se baigner dans des piscines privées."

"Tout le monde l’appelait « le papi », toute l’entreprise, tout le réseau français, tout le réseau international même l’appelait « le papi », et on est tous très triste d’avoir perdu « le papi » évidemment mais la relève est là, derrière. On était préparé et ça va se faire dans la simplicité, dans la continuité avec la quatrième génération ."