Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les pains au chocolat façon "Copé" se vendent comme des petits pains à La Tour-du-Pin

mardi 1 novembre 2016 à 16:01 Par Maxime Bacquié, France Bleu Isère et France Bleu

15 centimes le pain au chocolat ? La réponse erronée de Jean-François Copé à une question de Thomas Soto, sur Europe 1, a enflammé les réseaux sociaux et donné des idées à certains boulangers. A La Tour-du-Pin par exemple, en Isère, où le pâtissier a ri jaune en entendant ces propos.

Marie-Gabrielle et Mickaël Vermare ont eu l'idée de vendre des minis pains au chocolat à 15 centimes d'euros dans leur boulangerie de la Tour-du-Pin
Marie-Gabrielle et Mickaël Vermare ont eu l'idée de vendre des minis pains au chocolat à 15 centimes d'euros dans leur boulangerie de la Tour-du-Pin © Radio France - Maxime Bacquié

La Tour-du-Pin, France

Vous ne verrez pas de photo des petits pains au chocolat à 15 centimes d'euros de la boulangerie Vermare, à la Tour-du-Pin, tout simplement parce qu'ils sont en rupture de stock. Depuis qu'ils se sont lancés ce défi de vendre ces mini pains façon "Copé", Marie-Gabrielle et Mickaël Vermare, les deux gérants de la boutique, sont victimes de leur succès. "Le premier samedi ils sont tous partis, le dimanche pareil... Il va falloir qu'on en refasse en plus grande quantité mais ça demande du boulot," explique Marie-Gabrielle. L'idée, c'est Mickaël, le pâtissier, qui l'a eu.

"On prend un bâton de chocolat, on le coupe en 3 et voilà on a un mini pain au chocolat" Marie-Gabrielle et Mickaël Vermare

"Un pain au chocolat normal à 1 euro, on gagne 6 centimes dessus."

"J'étais en formation la semaine dernière avec des collègues boulangers, on discutait des propos de Copé, et on s'est dit que ça pouvait être drôle de le prendre aux mots". Mais depuis, il s'est rajouté une charge de travail supplémentaire. "Ce sont les mêmes ingrédients mais on doit diviser, notamment les barres de chocolat, qu'on coupe en trois. Et puis la cuisson n'est pas la même." Un défi pour le clin d’œil, pas pour l'argent. "On ne gagne pas un centime avec ces minis pains. De toute façon ce n'est pas avec les viennoiseries qu'on gagne notre vie. Un pain au chocolat normal à 1 euro, on gagne 6 centimes dessus."

Des propos virulents sur la classe politique

Cette initiative locale fait en tout cas causer dans le village, et ça tombe bien, c'était aussi le but. "Cela permet aux gens qui en achètent ou qui les voient de dire ce qu'ils pensent de nos hommes politiques, ça ouvre le débat," résume Marie-Gabrielle, qui assure que les propos sont souvent virulents à l'encontre de la classe politique. Vérifions par nous-mêmes.

"Ils sont déphasés, ils vivent dans leur tour d'Ivoire, ils n'ont aucune idée de ce qu'on vit au quotidien," réagit Viviane, fidèle cliente de la boulangerie. Même aigreur dans la bouche d'Estelle, qui a fait main basse sur les minis pains au chocolat le week-end dernier. "J'en ai pris un plateau de 10 pour les enfants, ils ont adoré! En ce qui concerne nos politiques on se rend compte qu'ils ne vivent pas dans le même monde que nous."

"La politique c'est plus grave que ça, il ne faut pas juger sur des détails"

On trouve quand même Marcelin pour défendre, un peu, Jean-François Copé. "Ce n'est pas le premier à se faire piéger. Il faut voir aussi dans quel contexte a été posée la question. Et puis la politique c'est plus grave que ça, il ne faut pas juger sur ce genre de détails." Des débats qui continueront d'être animés ces 15 prochains jours, le temps de vie de ces mini pains au chocolat avant qu'ils passent à la postérité.

La Tour-du-Pin, dans le Nord-Isère - Radio France
La Tour-du-Pin, dans le Nord-Isère © Radio France - Denis Souilla