Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les parents anticipent leurs achats de jouets pour Noël

-
Par , France Bleu

Les catalogues de jouets de Noël commencent déjà à être distribués. C'est une façon pour les professionnels de répondre à la demande des clients qui visiblement, cette année, ont l'intention d'anticiper ces achats, selon une étude du cabinet Quantitude, publiée ce mardi dans le magazine LSA.

JouéClub et la Grande récré ont commencé à distribuer leur catalogue
JouéClub et la Grande récré ont commencé à distribuer leur catalogue © Radio France - Xavier Dalmont

En annonçant ainsi qu'ils vont anticiper leurs achats de jouets pour Noël, les parents réagissent aux rumeurs sur une pénurie de jouets cette année. Entre le surcoût des matières premières, et les difficultés du fret maritime pour acheminer la production depuis les usines asiatiques, les distributeurs reconnaissent que cette année sera difficile. 

Des commandes gonflées pour parer au risque

Mais la plupart ont gonflé leurs commandes pour être sûrs d'être servis à temps. Et aujourd'hui leurs stocks dépassent ceux de l'an dernier à la même date. Joué Club estime ainsi que ses stocks sont supérieurs de 20 % à ceux de l'an dernier et indique que les réserves sont pleines. De son côté, PicWic évoque une hausse de 30 % de son stock. Et tous mettent en avant le fait que les risques ne portent que sur les jouets importés d'Asie et pas ceux fabriqués en Europe qui pourront être réapprovisionnés au fur et à mesure des commandes.

Les parents préfèrent ne pas prendre de risques

En tout cas, les parents ne veulent pas prendre de risque et six sur dix vont anticiper. 35 % d'entre eux disent qu'ils veulent acheter les jouets de Noël dès ce mois-ci. C'est 8 % de plus que l'an dernier. Et en novembre, ils seront plus nombreux à faire leurs achats dès la première quinzaine. En revanche, il y aura nettement moins de monde que d'habitude dans les rayons fin novembre et en décembre. 

Les magasins spécialisés regagnent les faveurs des parents

L'étude de Quantitude souligne le regain d'intérêt des parents pour les magasins spécialisés, au détriment des grandes surfaces, hyper et supermarchés. Internet gagne aussi du terrain : 58 % d'entre eux déclarent qu'ils feront des achats sur internet, en particulier sur des sites généralistes. 

Un tiers des parents compte acheter moins de jouets que l'an dernier alors que un sur quatre compte au contraire en acheter plus. Et une grande majorité d'entre eux se dit prête à payer plus cher pour un produit de qualité

En moyenne, chaque enfant recevra entre trois et quatre jouets et deux jeux de société. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess