Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Les pensions de retraite vont augmenter de 0,8 % au 1er octobre

-
Par , France Bleu

Le montant de la pension de retraite de base va être revalorisé de 0,8% au premier octobre, a annoncé le ministère de l'Économie ce lundi. Les pensions étaient quasiment gelées depuis trois ans. Les régimes des salariés du privé, des indépendants et des agriculteurs sont concernés.

Les pensions de retraites étaient quasiment gelées depuis 2013.
Les pensions de retraites étaient quasiment gelées depuis 2013. © Maxppp - Nicolas Kovarik

Le montant de la pension de retraite de base va augmenter de 0,8% à partir du 1er octobre, après trois années de quasi gel, a indiqué lundi Bercy à l'AFP, confirmant une information du journal Les Echos.

Les pensions gelées depuis 2013

Cette revalorisation concerne les régimes dits alignés, à savoir le régime général des salariés du privé, le RSI des indépendants et la MSA des agriculteurs. Indexée sur les prix, la revalorisation annuelle des pensions qui a lieu chaque 1er octobre, était gelée depuis 2013 en raison de l'inflation quasi nulle. Ces derniers mois, les prix à la consommation ont toutefois connu un net rebond. En août, ces derniers se sont redressés de 0,5% sur un mois, et de 0,9% sur un an.

Les retraités dans la rue le 28 septembre

Les retraités sont appelés à manifester le 28 septembre à l'appel de neuf organisations syndicales et associations pour protester "contre la politique du gouvernement" et dire "non à la hausse de la CSG". Le gouvernement a prévu d'augmenter de 1,7 point le taux normal de la CSG, la contribution sociale généralisée, utilisée pour financer la protection sociale (sécurité sociale, prestations familiales). L'objectif est de compenser la suppression des cotisations chômage et maladie pour les salariés du secteur privé, décidée afin de redonner du pouvoir d'achat aux actifs. Mais à l'inverse des travailleurs, les retraités également concernés par cette hausse de la CSG, ne bénéficieront pas de la baisse des cotisations. Selon une source proche du dossier, le gouvernement pourrait toutefois prendre des mesures en faveur de certains retraités modestes dans le cadre du budget 2018.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu