Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les petites entreprises du Grand Sénonais vont pouvoir accéder à de nouvelles aides

-
Par , France Bleu Auxerre

L’agglomération du Grand Sénonais dans l'Yonne a détaillé ce mardi le plan de relance mené conjointement avec la région. Les entreprises de moins de dix salariés (hors industrie) vont pouvoir bénéficier de subventions allant jusqu’à 5.000 euros et de prêts jusqu'à 15.000 euros.

Au total 470.000 euros vont être distribués par l'Agglomération du Grand Sénonais aux TPE
Au total 470.000 euros vont être distribués par l'Agglomération du Grand Sénonais aux TPE © Maxppp - Maxppp

Les dossiers de demande d'aide directe ou de prêt vont pouvoir être déposés dès la fin du mois. "Ce qui garantit la rapidité de ces aides, c'est que c'est géré au niveau local", assure la présidente de l'agglomération Marie-Louise Fort. Au total, ce sont 470.000 euros financés par l'agglomération et la région Bourgogne-Franche-Comté qui vont arriver sur les compte de petites entreprises du secteur. 

Des aides pour le numérique et la modernisation

Les aides directes selon attribuées selon trois critères : l'aide au numérique, l'achat d'un véhicule hybride ou électrique ou la modernisation de son outil de travail. 

Concernant le numérique, une aide directe sera accordée aux commerçants et artisans, pour acheter un site internet et un ordinateur, une aide allant jusqu’à 2000 euros. Francis Sarlin manager du commerce à l’agglomération : "avec cette somme aujourd'hui on peut créer un site marchand. Dans une période où les magasins sont fermés _c'est peut-être le moment de franchir le cap_. Cela demande quand-même l'utilisation de quelques outils, comme remplir une base de données, prendre des photos. Il faut imaginer créer une vitrine, mais sur internet."

Faire des travaux ou changer de matériel

Et pour ceux qui sont déjà présents sur internet, la priorité sera plutôt de moderniser son outil de travail. L’aide directe pourra aller jusqu’à 5.000 euros. Clarisse Quentin est chargée du développement économique à l’agglomération sénonaise : "un restaurant ou un bar qui est fermé en ce moment, c'est peut-être l'occasion de changer ses tables, ses chaises de remettre un coup de peinture. Pour un artisan, cela peut être la possibilité de renouveler une machine vieillissante. C'est pour toutes les entreprises de l'artisanat et du commerce du grand sénonais, jusqu'à dix employés."

Des prêts plus souples que le PGE

En plus de ces aides directes, les TPE pourront recevoir jusqu’à 15.000 euros de prêt remboursable sur une période de deux à sept ans, sans caution. Un courrier a été envoyé l'agglomération à 1200 entreprises du secteur pour les informer de ce dispositif, plus souple que le Prêt garanti par l'Etat (PGE). Les dossiers pourront être déposés dès la fin du mois. Les premiers versements devraient arriver en janvier. Vous pouvez poser vos questions en utilisant l’adresse : relance@grand-senonais.fr

Choix de la station

À venir dansDanssecondess