Économie – Social

Les Petits Frères des Pauvres organisent un déjeuner de Noël près de Rouen pour les personnes âgées isolées

Par Clémentine Vergnaud, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure) samedi 24 décembre 2016 à 17:29

Près de 140 personnes ont bénéficié du déjeuner de Noël organisé par Les Petits frères des pauvres de l'agglomération rouennaise ce samedi 24 décembre.
Près de 140 personnes ont bénéficié du déjeuner de Noël organisé par Les Petits frères des pauvres de l'agglomération rouennaise ce samedi 24 décembre. © Radio France - Clémentine Vergnaud

Ce samedi 24 décembre, Les Petits Frères des Pauvres de l'agglomération rouennaise organisaient un déjeuner de Noël pour les personnes âgées isolées à Déville-lès-Rouen. Près de 140 personnes étaient présentes, entourées d'une trentaine de bénévoles.

Le menu à tout du menu de fête : saumon, dinde farcie au foie gras, bûche de Noël... Côté salle, la décoration est soignée : nappes rouges, petites décorations sur les tables, menu soigneusement imprimé et vaisselle de fête. Ce samedi 24 décembre, Les Petits Frères des Pauvres de l'agglomération rouennaise organisaient un déjeuner de Noël à la halle du Pont-Roulant de Déville-lès-Rouen. L'occasion de faire de Noël une vraie fête, y compris pour les personnes âgées isolées. 138 personnes ont profité de ce repas, entourées par une trentaine de bénévoles de l'association.

Autour d'une des tables, cinq mamies discutent avec Maud, une bénévole de 22 ans. Sa présence est indispensable pour Denis, 86 printemps : "Quand on est seul le jour de Noël, c'est très triste. Les autres jours on n'y pense pas mais le jour de Noël c'est important d'avoir quelqu'un à côté de soi." Il faut dire que Maud n'est pas n'importe qui pour Denise : elle vient la voir régulièrement chez elle, c'est sa "bénévole du quotidien". Pour Noël, les deux femmes se sont fait des cadeaux et Maud tenait aussi à être aux côtés de Denise pour ce déjeuner. Ce moment est important selon elle : "Ça fait prendre conscience de la réalité de la solitude en les entendant parler du noir qu'ils peuvent broyer quand ils sont seuls. Donc ça fait plaisir d'être là pour eux et ça fait prendre conscience de la réalité."

Des amitiés se créent

Parce que la solitude existe toute l'année, Les Petits Frères des Pauvres essaient de faire de ce déjeuner de Noël un moyen de rompre l'isolement des bénéficiaires sur le long terme. "Ils sont heureux aussi de rencontrer d'autres personnes, de pouvoir discuter, etc. Des amitiés se font entre eux et ils continuent à se voir pendant l'année", explique Françoise Pons, la présidente de l'antenne locale des Petits Frères des Pauvres.

Et pour faire de Noël une vraie fête pour chacun de ses bénéficiaires, l'association n'hésite pas à mettre la main à la poche : chaque année, elle consacre 2 000 euros à ce déjeuner.