Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus

Coronavirus : les fabricants de plexiglas dépassés par la demande

-
Par , France Bleu Paris

Les protections en plexiglas se multiplient désormais dans les commerces. Mais les fabricants ont bien du mal à répondre aux commandes qui ont explosé. Témoignage de l'un d'eux, en Essonne. Il était l'invité de France Bleu ce jeudi.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Thomas Frey

L'épidémie de coronavirus fait tourner à plein régime les usines de fabrication de plexiglas, article indispensable pour protéger les salariés des  commerces alimentaires et autres sites recevant du public. Extrêmement sollicités, ces fabricants peinent à répondre à la demande, faute de matière première. C'est le cas par exemple de Tecform France, entreprise basée à Gometz-le-Chatêl, dans l'Essonne. 

L’entreprise fabrique habituellement des présentoirs en plexiglas pour les pharmacies, bibliothèques et musées. Mais depuis ces dernières semaines, ce sont des écrans de protection qui sortent de son usine. En plus des pharmacies, elle compte de nouveaux clients, tels que des boulangers, fromagers « et tout ce qui est accueil du public » : les taxis et VTC explique Marc Delmatto, le gérant Tecform France.

Photo d'illustration
Photo d'illustration © Maxppp - Christian Charisius

Les commandes ont explosé, on était même en rupture de stock

"On nous a demandé de fabriquer un produit efficace", dit-il. L’entreprise s’est mise à confectionner des prototypes avant la commercialisation. Depuis, "les commandes ont explosé, on était même en rupture de stock" ajoute Marc Delmatto qui a vu quatre de ses cinq fournisseurs fermer, depuis le début du confinement. Le seul restant ouvert l’approvisionne "au compte-goutte"

L’entreprise parvient à fabriquer 80 écrans de protection par jour et travaille parallèlement sur un autre article : des prototypes de visières de 2 mm d’épaisseur, très réclamées en cette période d’épidémie de Covid 19, notamment par les centrales nucléaires. "On espère en produire une centaine d’ici la fin de semaine" confie le gérant.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu