Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les pompiers du Gard poursuivent leur mouvement de grève après une table ronde avec le département et la Préfecture

mercredi 8 novembre 2017 à 21:22 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

Toujours pas d'issue au mouvement de grève des pompiers du Gard lancé il y a plus de 15 jours. La table ronde organisée ce mercredi avec le département, le SDIS et le Préfet s'est soldée par un échec.

Les pompiers du Gard poursuivent leur grève
Les pompiers du Gard poursuivent leur grève © Maxppp -

Nîmes, France

Organisée ce mercredi à la Maison du Département, la table ronde qui réunissait représentants syndicaux des pompiers, élus, président et directeur du SDIS, président du conseil département et Préfet a tourné court. Les pompiers en sont sortis après une heure et demie de discussions, estimant n'avoir rien obtenu.

En grève depuis plus de 15 jours, ils réclament davantage de moyens humains et matériels. Mais selon eux, rien de concret n'est sorti de cette table ronde.

" Y a aucune proposition, y a que des suppositions, y a rien de concret, y a rien de chiffré. "

Patrice Cartagena, représentant du syndicat SUD

Le président du conseil départemental, Denis Bouad ne comprend pas l'attitude des pompiers. Il a dit-il accepté toutes leurs demandes.

"Ce n'est quand même pas moi qui vais monter les cairons et aller éteindre les incendies !"

  • la pérennisation de l'augmentation de 1% de la dotation du département (420 000 euros)
  • l'augmentation des effectifs des sapeurs pompiers pro à 673 au 31 décembre 2019
  • la mise aux normes de sécurité actuelles des véhicules vétustes sur 5 ans
  • la construction de la nouvelle caserne de Nîmes Ouest

C'est sur ce dernier point que le bât blesse. "D'accord pour lancer la construction de cette caserne, à condition qu'on présente au département, un chiffrage exact des dépenses que cela va entraîner. Je demande, en plus que sur ce dossier, les services du département, du SDIS et les organisations syndicales travaillent ensemble. "

Denis Bouad, le président du conseil départemental du Gard

C'est sur ce dossier de la caserne de Nîmes Ouest que les syndicats ne sont pas d'accord. Ils ne comprennent pas que le département ne soit pas au courant des chiffres, alors que leur direction les a déjà communiqués selon eux.

Une nouvelle assemblée générale doit avoir lieu ce jeudi matin pour décider de la suite à donner au mouvement.