Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les pompiers manifestent à Paris et demandent au ministre de l’Intérieur des embauches massives

Des embauches massives : c’est la revendication principale des pompiers qui vont manifester demain à Paris. Un train partira de Toulouse avec des représentants de tous les SDIS (service départemental d’incendie et de secours) de Midi-Pyrénées.

Une bonne partie des camions de pompiers du Tarn sont tagués à la peinture blanche depuis des mois.
Une bonne partie des camions de pompiers du Tarn sont tagués à la peinture blanche depuis des mois. © Radio France - SM

Occitanie, France

Les pompiers d'Occitanie à Paris demain mardi. Après la reconduction de la grève (lancée une première fois juste avant l'été, fin juin) qui doit durer jusqu’à la fin octobre, les sept syndicats de sapeurs-pompiers réunis en intersyndicale ont appelé à une manifestation nationale ce mardi 15 octobre à Paris. 

Train pour Paris 

Mobilisés depuis le 14 mars pour faire valoir leurs revendications, ils dénoncent le silence du ministère de l’Intérieur. Un train avec des pompiers du Gers, de Haute-Garonne, des Hautes-Pyrénées, du Tarn, et du Tarn-et-Garonne va partir de Toulouse mardi matin vers 7h.  À l'intérieur au moins 100 pompiers de Haute-Garonne, 50 du Tarn et 50 du Tarn-et-Garonne. 

Les messages des pompiers s'affichent sur les casernes comme à, Castres et Carmaux. - Radio France
Les messages des pompiers s'affichent sur les casernes comme à, Castres et Carmaux. © Radio France - SM

Sursollicitation 

Ils dénoncent une  "sursollicitation" constante des pompiers : le même effectif pour des interventions qui montent en flèche. Les policiers ont arrêté de faire les ivresses sur la voie publique, ce sont les pompiers qui s’en chargent le plus souvent maintenant. 

Ils veulent aussi une revalorisation de la prime de feu à hauteur des autres métiers à risques (28 %, contre 19 % aujourd’hui) et un plan sécuritaire, alors que 120 faits de violences contre les pompiers sont recensés chaque mois. De ce côté-là, le ministre de l'Intérieur a annoncé au milieu de l'été des tests avec des caméras piétons qui divisent les syndicats.

Camions tagués et barbecue devant les casernes 

En tout cas, les pompiers veulent avant tout des embauches, car dans les casernes, on est usé et il va y avoir des accidents prévient Bertrand Poupounot, secrétaire général de la CGT du SDIS 81 et pompier à la caserne de Carmaux. "On réclame des embauches alors que les interventions ne cessent d'augmenter. Les personnels sont fatigués. Et ils commencent à se blesser." 

Ce mouvement est national, tous les SDIS (service départemental d’incendie et de secours) de France vivent les même difficultés ou presque, insiste le vice-président du syndicat autonome en Haute-Garonne, Damien Galtier. "On est le couteau-suisse de l'État. On fait tout et n'importe quoi. On part dans tous les sens. On est en train d'user le système et les pompiers. On fait tout. Il faut qu'on puisse continuer à faire notre métier parce qu'on est un des derniers remparts de la misère sociale en France".   

Les pompiers réquisitionnés porteront comme à chaque fois un brassard.  - Radio France
Les pompiers réquisitionnés porteront comme à chaque fois un brassard. © Radio France - SM

Les pompiers qui ne peuvent pas aller à Paris parce qu’ils sont réquisitionnés pour les astreintes feront des barbecues devant les casernes. Une partie des camions devraient être taguée avec des mots slogans comme "SOS pompiers". 

Choix de la station

France Bleu