Économie – Social

Les pompiers manifestent devant la préfecture

Par Mathieu Ferri, France Bleu Roussillon lundi 17 février 2014 à 12:05

Les pompiers rassemblés devant la préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan
Les pompiers rassemblés devant la préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan © Mathieu Ferri / Radio France

Une cinquantaine de pompiers professionnels se sont rassemblés lundi matin devant le bâtiment du quai Sadi Carnot. Ils protestent contre un changement de calcul du temps de travail.

Le feu couve chez les pompiers professionnels des Pyrénées-Orientales. Une cinquantaine d'entre eux se sont rassemblés devant la préfecture ce lundi matin à Perpignan. Le quai Sadi Carnot a été coupé à la circulation le temps de leur présence. Les pompiers ont allumé un fumigène à leur arrivée sur place.

L'organisation du temps de travail

Les secouristes professionnels s'inquiètent de l'organisation du temps de travail, appelée à être modifiée suite à l'application d'un décret européen. Censé s'appliquer en France depuis le 1er janvier 2014, ce texte baisse le plafond des heures travaillées à 2.256 heures par an, avec un calcul différent des temps de garde.

Le Conseil général et les syndicats****

Pour bien faire, et pour assurer les gardes correctement, le Conseil général, qui finance en majorité le SDIS (Service Départemental d'Incendie et de Secours) devrait soit recruter des pompiers supplémentaires, soit augmenter ceux déjà en poste. Mais la collectivité territoriale indique qu'elle n'a pas suffisamment d'argent. Les négociations entre le Conseil général et les syndicats ne donnent rien pour l'instant. Dans un tract, les syndicats de pompiers dénonçent une "absence totale de dialogue ".

Pompiers PIF Pénibilité

Pour le conseil général, il n'y a pas soucis chez les sapeurs pompiers des Pyrénées-Orientales.

Pompiers PAF Hermeline

Ce lundi matin, une délégation de syndicalistes a été reçue par les services du préfet. Prochain rendez-vous : le 27 février, pour le conseil d'administration du SDIS . Le mouvement pourrait se muscler avec, pourquoi pas, une grève des pompiers.

Les pompiers rassemblés devant la préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan - Radio France
Les pompiers rassemblés devant la préfecture des Pyrénées-Orientales à Perpignan © Radio France