Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les ponts de mai ne font pas les affaires des patrons creusois

mercredi 2 mai 2018 à 4:34 Par Olivier Estran, France Bleu Creuse

Cette année avec quatre jours fériés au mois mai, les salariés profitent des ponts à répétition. Et ce calendrier est un vrai casse-tête pour les chefs d'entreprises comme en Creuse.

Avec quatre jours féries en mai, les ponts s’enchaînent.
Avec quatre jours féries en mai, les ponts s’enchaînent. © Maxppp - Maxppp

Creuse, France

Le mois de mai et ses ponts ! C'est une vraie galère pour de nombreux patrons.  Ils sont contraints de s'organiser en conséquence et certains se retrouvent parfois même contraints de fermer leur usine. 

Microplan obligé de fermer ses portes 

En effet, ce n’est pas facile de jongler entre les arrêts et les reprises. Du coup, quelques entreprises vont carrément fermer leurs portes la semaine prochaine (du 7 au 13 mai) . C'est le cas par exemple de Microplan, entreprise de précision à la Forêt-du-Temple. Philippe Dugenest , le patron met ses 48 salariés en vacances : " les salariés ont même accepté de faire des heures complémentaires pour pouvoir compenser ce manque de production sur les trois jours normalement travaillés cette semaine-là."

Usine fermée chez Acaplast 

Même situation chez Acaplast, fabricant de joints en caoutchouc à Bénévent-l’Abbaye. Il faut quatre heures pour arrêter un four et quatre heures pour le redémarrer. Impossible donc de s'arrêter une seule journée, alors le patron est obligé de fermer toute la semaine prochaine. 

Les ponts de mai un vrai casse-tête pour les chefs d'entreprises comme en Creuse.

Certains travaillent même le 1er mai 

Mais il y aussi d’autres entreprises où on travaille même les jours fériés. C’est par exemple le cas chez Dagard, la plus grosse usine de Creuse.  C’est le cas également à la fromagerie de Jean-Claude Chavegrand à Maison-Feyne :  "la collecte du lait on doit la faire tous les jours" explique-il "on ne peut pas laisser du lait chez les producteurs, on pas la choix nous sommes obligés de travailler même les jours fériés. "

Compensation : ceux qui travaillent les jours fériés sont beaucoup mieux payés. Jusqu’à deux fois plus, tout dépend des métiers et des entreprises.