Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les ponts du mois de mai, casse-tête des employeurs

dimanche 29 avril 2018 à 20:10 - Mis à jour le lundi 30 avril 2018 à 6:00 Par Wyloen Munhoz-Boillot, France Bleu Alsace, France Bleu Elsass et France Bleu

En mai 2018, les ponts tombent la même semaine et juste après deux semaines de vacances scolaires en Alsace. Un vrai casse-tête pour les entreprises, contraintes de s'organiser.

Cette année, le 8 mai et le jeudi de l'Ascension tombent la même semaine.
Cette année, le 8 mai et le jeudi de l'Ascension tombent la même semaine. © Maxppp - Julio Pelaez

Strasbourg, France

En 2018, le 1er et le 8 mai tombent un mardi, ce qui donne la possibilité de prendre un week-end de quatre jours pour ceux qui peuvent poser leur lundi. Mais en plus, le jeudi de l'Ascension tombe le 10 mai. De quoi faire le bonheur des salariés, comme Valentine. La jeune femme travaille dans une start-up strasbourgeoise : "C'est génial, j'ai une semaine complète de vacances en posant seulement trois jours de congés". Du point de vue des employeurs, c'est moins simple.

Certaines entreprises s'arrangent, d'autres ferment 

Le risque est que tout le monde réclame de faire le pont. Pour départager ses salariés, Fatia, gérante d'une société spécialisée dans la fibre-optique, a mis en place des critères de sélection. Elle tient compte de la situation familiale de chacun, des congés des conjoints et de l'ancienneté de ses collaborateurs. 

Mais beaucoup d'employés profitent de cette période pour solder les congés qu'il leur reste avant le 31 mai, obligeant certains chefs d'entreprises à fermer boutique. Une situation qui se traduit par un manque à gagner.

Le calendrier 2018 des jours fériés  - Visactu
Le calendrier 2018 des jours fériés © Visactu - Visactu

En revanche, d'autres sociétés doivent continuer à tourner coûte que coûte. Nicolas est à la tête d'une entreprise du BTP. Il emploie un ouvrier et un apprenti. Mais au mois de mai, le gérant se retrouve seul avec une charge de travail qui ne faiblit pas.  "L'apprenti est à l'école et l'ouvrier a posé ses congés. Donc les chantiers avanceront moins vite, sachant que je suis seul.

Pour les salariés qui n'en profitent pas cette année, il faudra attendre 2024 avant de retrouver un mois de mai aussi favorable aux congés.