Économie – Social

Les Portes du Tarn : le parc d'activité qui doit éviter "le désert" entre Toulouse et Albi

Par Stéphanie Mora, France Bleu Toulouse jeudi 6 juillet 2017 à 17:59

Les Portes du Tarn s'étendront sur 198 hectares à cheval sur Saint-Sulpice-la-Pointe et Buzet-sur-Tarn
Les Portes du Tarn s'étendront sur 198 hectares à cheval sur Saint-Sulpice-la-Pointe et Buzet-sur-Tarn - crédit photo : Portes du Tarn

L'échangeur créé sur l'A68 pour accéder aux Portes du Tarn a été inauguré aujourd'hui. Une zone d'activité de plus? Les Conseils départementaux du Tarn et de Haute-Garonne jurent que non. Les points clés de ce projet qui doit amener près de 3000 emplois.

Un ZAC écolo industrielle

Les Portes du Tarn, la zone d'activité de Saint-Sulpice-la-Pointe et Buzet-sur-Tarn prend forme. 198 hectares avec pour point commun de respecter l'environnement. Chaque entreprise doit passer devant un comité d'agrément composé des principales collectivités partenaires (les Conseil départementaux du Tarn et de Haute-Garonne mais aussi la Communauté de commune Tarn-Agout ou Val'Aïgo. les critères sont stricts :

  • Le projet d'entreprise doit proposer 20 emplois par hectare consommé minimum. Autrement dit : une société qui a besoin de beaucoup d'espace et qui embauche peu est recalée.
  • La pollution émise par l'entreprise est aussi examinée à la loupe (rejet de CO2 ou d'effluents, bruit...)

Le délégué général des Portes du Tarn, Antoine Chorro, explique le concept de ZAC écolo-industrielle

Les Portes du Tarn seront le premier parc industriel de France à mesurer la pollution et le trafic routier sur son emprise. Les données seront publiques.

Qui s'y installe?

  • 64,4% de la superficie de la ZAC est consacrée aux entreprises et aux industries (sous-traitants aéronautiques, industrie verte, entreprises innovantes, start-up sont visées). D'ici 2022 la société d'ingénierie italienne Lead Tech devrait arriver.
  • Près de 20% aux commerces et aux équipements loisirs. Mais les élus ont précisé que cette partie serait aménagée plus tard et en prenant soin de ne pas concurrencer les commerces existants à Saint-Sulpice ou Lavaur. Le projet d'une piscine publique semble le plus rapidement envisageable.
  • 15% (soit 19ha) pour l'agriculture : Vinovalie implante sa cave coopérative et ses vignes de cépages anciens, des maraîchers locaux (en bio) seront accueillis, un producteur de safran a aussi une parcelle réservée. Terre de Pastel, la société de Labège va partager le laboratoire de la cave coopérative pour travailler sur les pigments du pastel. Une boutique et un espace musée sont aussi envisagés.
Les bâtiments de la cave coopérative Vinovalie devraient être terminés cet automne. - Aucun(e)
Les bâtiments de la cave coopérative Vinovalie devraient être terminés cet automne. - Crédit photo : Portes du Tarn

Désenclaver ce territoire entre Lavaur et la vallée du Tarn

Pour le Conseil départemental du Tarn comme pour celui de Haute-Garonne (principaux investisseurs) ce projet doit permettre d'apporter de l'activité dans une zone rurale coincée entre Toulouse et Albi. L' aménagement du parc industriel s'étalera jusqu'en 2042 mais l'objectif c'est qu'il créé 2 à 3000 emplois (700 dès 2019) dans ce secteur. Pour cela les collectivités font valoir des atouts :

  • avec l'échangeur sur l'A68 Les Portes du Tarn sont à 10 minutes de la rocade toulousaine
  • 20 minutes de Matabiau par le train (en gare de Saint-Sulpice on passera de 80 à 110 trains par jour)
  • 4 lignes de bus régulières côté Haute-Garonne, 3 lignes côté Tarn.

Georges Méric président du Conseil Départemental 31, explique les enjeux en terme d'aménagement du territoire face au grand Toulouse

Le projet est désormais dans sa phase concrète sauf pour la partie commerces et loisirs. Le président du Conseil Départemental du Tarn veut prendre son temps pour éviter d'implanter à la hâte des équipements qui feraient concurrence aux commerces ou aux infrastructures sportives et culturelles existants à Buzet, Saint-Sulpice.