Économie – Social

Les postiers du Calvados en grève ce mardi pour de meilleures conditions de travail

Par Pierre Coquelin, France Bleu Normandie (Calvados - Orne) lundi 20 mars 2017 à 18:54

Un préavis de grève illimité a été déposé pour ce mardi
Un préavis de grève illimité a été déposé pour ce mardi - Radio France

La CGT appelle à un mouvement de grève national et illimité à La Poste. Dans le collimateur du syndicat, un accord signé il y a quelques semaines par les autres organisations syndicales et l'entreprises : il prévoit notamment une réorganisation des conditions de travail.

C'était à la fin de l'année 2016 : le comité d'hygiène et de sécurité du groupe La poste alertait le gouvernement après plusieurs suicides liés aux conditions de travail. La direction avait alors ouvert des négociations nationales, dont l'objectif était d'améliorer les conditions de travail des facteurs et des encadrants. Négociations qui ont débouché sur un accord signé il y a quelques semaines par la direction et les syndicats CFDT, FO, CFTC et CGC. La CGT et Sud ne l'ont pas signé.

La CGT estime que cet accord prévoit la "destruction des conditions de travail et du métier des facteurs et des encadrants" avec la possibilité permanente de réorganiser les tournées. "Aujourd'hui, quand un agent est absent, on prend des petits bouts de sa tournée qu'on va redonner à ses collègues pour qu'ils la fassent. Donc on alourdit la charge de travail des uns alors que nous demandons juste d'embaucher", explique Mathhieu Duval, le secrétaire départemental CFT FAPT du Calvados. Des tournées qui sont également allongées par des nouveaux services : "prendre des photos pour des assurances, apporter des plateaux repas aux personnes âgées, j'ai même appris ce matin dans un journal qu'on allait aider à remplir la déclaration des impôts !", confie Christophe, postier à Lisieux depuis 10 ans.

M. Duval (CGT) : "On est un service public de proximité, on se doit d'être dans la proximité"

Rentabilité

Ce qui en découle, ce sont des amplitudes horaires plus grandes. "Tous les jours, on dépasse notre temps de travail. On commence à 6h40 et on finit à 13 heures. Mais quotidiennement, on ne finit pas avant 13h30 ou 13h45 pour pouvoir tout terminer. Avec cet accord, on nous propose de travailler jusqu'à 16 heures pour les tournées de courrier, voire 19 heures pour les colis", ajoute Christophe. "Tous les matins, on a des collègues qui craquent, qui sont à bout", confie le facteur.

M Duval (CGT) : "La Poste fait en sorte que les usagers fréquentent de moins en moins les bureaux"

"Tous les matins, on a des collègues qui craquent, qui sont à bout"

Le syndicat dénonce une logique managériale basée sur la rentabilité. "Après les bureaux de Poste qui ferment en milieu rural, place maintenant aux quartiers : le groupe a acté la fermeture d'au moins 4 bureaux dans le département du Calvados, dont 3 à Caen", explique Matthieu Duval. Le groupe explique compenser avec l'ouverture de points de contact dans des commerces : pour faire simple, déposer sa lettre ou acheter ses timbres à la supérette.

Un préavis de grève illimité a été déposé pour ce mardi. En conséquence, des tournées ne seront pas assurées. Un rassemblement est prévu devant la direction services colis et courrier de la rue du Clos Beaumois à Caen ce mardi à 10 heures.

Christophe, postier à Lisieux : "On a des collègues qui craquent"