Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les postiers en grève depuis un mois à Arles et dans les 4e et 13e arrondissements de Marseille

mardi 24 avril 2018 à 20:50 Par Romane Porcon, France Bleu Provence

Même si la plupart des facteurs en grève dans les Bouches-du-Rhône ont repris le travail, des perturbations existent dans les 4e, 13e arrondissements de Marseille mais aussi à Arles. Un retour à la normale de la distribution du courrier n'est pas prévue avant la fin de semaine.

A Arles et dans certains arrondissements de Marseille, certains postiers sont toujours en grève
A Arles et dans certains arrondissements de Marseille, certains postiers sont toujours en grève © Maxppp - Bruno SOUILLARD

Arles, France

A Arles ou encore dans le 4e ou le 13e arrondissement de Marseille, les postiers sont en grève depuis maintenant quatre semaines. Au centre du mécontentement la réorganisation des tournées des facteurs, due selon la direction à la baisse significative du nombre de plis livrés chaque jour.  

Ils sont encore nombreux comme Martine dans l'attente d'un pli important. Elle habite boulevard de la Blancarde dans le 4e arrondissement. "Il y a rien dans notre boîte aux lettres, les mails ça ne résoud pas tout surtout quand on attend des factures." Face à la baisse importante du nombre de lettres à distribuer, la direction a décidé de réorganiser les tournées et faire travailler les facteurs plus tard le matin mais toute la journée. 

Selon la direction par exemple sur Arles, 8.000 plis en moins sont distribués chaque jour cette année par rapport à la même période de 2017. En revanche, le nombre de colis augmente lui par centaines à cause du développement du commerce sur internet. Pour maintenir l'emploi, les dirigeants ont donc fait le choix de la réorganisation des tournées. 

Aujourd'hui un facteur travaille en moyenne de 6 heures à 13h30, cinq jours par semaine. Les nouveaux plannings prévoient en fait un démarrage plus tard, une pause à la mie journée, et une reprise pour l'après midi. Les grévistes de la CGT et du syndicat Sud disent non. Ils affirment que le choix de ce métier est aussi lié aux horaires de travail : la plupart ont organisé leurs vie privée autour de ce travail du matin. Pas question de le remettre en cause. 

Du côté de la direction, on appelle au dialogue. "La direction appelle l'ensemble des derniers grévistes du département pour qu'ils s'assoient à la table des négociations et saisissent rapidement les propositions qui leur sont faites tous les jours pour reprendre le travail dans les meilleures conditions", expliquePhilippe Morelli, responsable du courrier dans les Bouches-du-Rhône.