Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Les postiers sans-papier d’Alfortville régularisés

-
Par , France Bleu Paris

Ils occupaient le trottoir face à l’agence Chronopost d’Alfortville dans le Val-de-Marne depuis plus de 6 mois.

Les postiers sans-papiers étaient soutenus par plusieurs associations et élus locaux.
Les postiers sans-papiers étaient soutenus par plusieurs associations et élus locaux. - DR

Alfortville, France

C’est une "victoire" annoncée par Christian Favier, ce mercredi 8 janvier. Dans un communiqué, le président PCF du département du Val-de-Marne se félicite de la régularisation de 26 travailleurs sans-papiers, anciens salariés de Chronopost et de plusieurs sous-traitants, qui campaient sur le trottoir face à l’agence Chronopost d’Alfortville depuis mi-juin. Une occupation pour protester contre les conditions dégradantes imposées par leurs anciens employeurs.

"Ce sont sept mois d’une lutte exemplaire pour l’égalité des droits, pacifique et ouverte au dialogue qui ont payé. Dans le contexte social actuel, cette victoire constitue un signal fort", se réjouit Christian Favier. 

"Nous avons reçu, en trois fois, des délivrances de récépissé de 6 mois avec travail de la part de la préfecture du Val-de-Marne", confirme aussi à France Bleu Paris Christian Schweyer, animateur du collectif des travailleurs sans-papiers de Vitry. "Cela veut dire qu’ils peuvent s’inscrire dans les agences d’intérim et chercher du travail dès maintenant."

Pour autant, le camp n’est pas levé, face à l’agence Chronopost d’Alfortville car d’autres sans-papiers attendent toujours leur régularisation. Des discussions sont en cours avec la préfecture.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu