Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

La première rame de la ligne B du métro rennais en test

vendredi 7 septembre 2018 à 10:17 Par Cédric Guillou, Eric Bouvet et Céline Guétaz, France Bleu Armorique

La première rame de la future ligne B du métro rennais est en phase de test de roulage sur un kilomètre de voie dans l'atelier de La Maltière. C'est la première des 25 rames qui seront en service au deuxième semestre 2020.

Seuls les personnels de Siemens peuvent monter à bord de la rame pendant cette phase de test
Seuls les personnels de Siemens peuvent monter à bord de la rame pendant cette phase de test © Radio France - Céline Guétaz

Rennes, France

C'est la première rame CityVal, construite à Vienne en Autriche dans l'usine Siemens Mobility, qui est actuellement testée sur un parcours encore très limité (un petit kilomètre),  au sein de l'atelier garage de la Maltière (près du site de la Courrouze). Les essais, commencés début juillet, se sont déroulés tout l'été sans accroc. "On teste à la fois la voie et le comportement du véhicule, en pilotage manuel pour l'instant " explique Xavier Tirel, le responsable de la SEMTCAR.  Pour le constructeur Siemens, il s'agit d'une première mondiale car cette rame a été mise au point pour le métro rennais. Depuis, elle a également été vendue à Francfort et Bangkok. 

La rame est assez bruyante pour l'instant 

" La rame en test est équipée de patins en fonte pour l'instant, ce qui explique le bruit actuel " indique François Busines, responsable de l'intégration des essais chez Siemens. "C'est comme si la rame roulait avec un taille crayon sur la voie, mais cela ne va pas durer, les prochaines rames seront équipées de patins en graphite, donc il n'y aura plus ce bruit de ferraille". Cette première phase de test va durer jusqu'à la fin du mois de septembre. 

Après cette première phase de test, en pilotage manuel, une seconde phase, en pilotage automatique aura lieu en Mars 2019. La rame circulera alors à 60 km/h, sa vitesse normale lors de sa mise en service. Cette nouvelle rame sera également en circulation pour des essais de roulage mi 2019, sur le viaduc, ce qui permettra au public de le voir. 

Délais et budget respectés

À partir de cet automne, les rames rouleront sur près de 2 kilomètres, entre l'atelier et la station de La Courrouze.

À terme, ce sont 25 rames qui circuleront.  Elles seront testées avant fin 2019 sur toute la longueur de la ligne B (12,8 km). Mise en service prévue au deuxième semestre 2020. 

Le budget d'1 milliard 194 millions d'euros est aussi respecté explique le Président de Rennes Métropole.