Économie – Social

Les prix affichés chez les garagistes de Provence dans le top 3 des plus chers de France

Par Victoria Koussa, France Bleu Provence jeudi 10 août 2017 à 17:57

Dans le garage d'un grand groupe à Marseille.
Dans le garage d'un grand groupe à Marseille. © Radio France - Victoria Koussa

Garagiste est l'un des métiers qui souffrent de la plus mauvaise réputation. En Provence, les professionnels pratiqueraient même des prix 8% plus élevés qu'ailleurs au grand dam des Marseillais, déjà désabusés par certains.

"500 euros au lieu de 200." C'est parfois le prix d'une révision générale dans un petit garage marseillais, d'après William, le garagiste d'un grand groupe situé boulevard Sakakini à Marseille (5e arrondissement).

En moyenne en Provence, ce prix serait de 237 euros la révision, au lieu de 216 euros en moyenne d'après une étude d'IDGarages.com, un site de comparaison de tarifs. Des tarifs trop élevés qui continuent d'énerver les Marseillais.

Beaucoup d'escrocs, selon les Marseillais

Didier, un père de famille marseillais, ne mâche pas ses mots. "Je le dis, ce sont des escrocs. Combien de fois on m'a inventé des choses, des problèmes, forcé d'acheter des pièces neuves", affirme-t-il. Pour Amina, une autre Marseillaise, le problème, c'est qu'"ils pratiquent leurs tarifs selon le sexe. Ils m'ont fait la prestation 50 euros plus chère que mon mari !".

"C'est peut-être le soleil qui leur monte à la tête", rigole William, le garagiste, devant ce classement qui ne l'étonne pas, avant d'ajouter : "Après, on n'est pas tous comme ça. Nous, dans mon entreprise, on est réglo. Mais les autres nous donnent une sale réputation."

... mais un métier indispensable

"Ils jouent d'ailleurs sur la sécurité, affirme Mehdi. Les gens sont prêts à mettre le prix". À côté de lui, Richard tente d'équilibrer. Pour lui, "c'est un métier pas facile, il en faut des garagistes. C'est un métier de technicien désormais, il ne suffit plus de faire la vidange et de changer les filtres. Les véhicules sont de plus en plus complexes", conclut-il.

Reportage sur la mauvaise réputation des garagistes à Marseille.