Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les producteurs creusois préparent leurs produits locaux pour le festival Check in Party

-
Par , France Bleu Creuse

A l'approche du festival Check in Party, qui démarre ce jeudi 22 août, une dizaine de producteurs creusois retroussent leurs manches pour préparer les produits qui vont nourrir les festivaliers. Parmi eux, l'éleveur Pascal Boiron et le restaurateur Stéphane Villetorte.

Le restaurateur Stéphane Villetorte à la découpe des 80 kilos de rosbeefs fournis par l'éleveur Pascal Boiron.
Le restaurateur Stéphane Villetorte à la découpe des 80 kilos de rosbeefs fournis par l'éleveur Pascal Boiron. © Radio France - Céline Autin

Saint-Eloi, Creuse, France

80 kilos de rosbeef et plus de 3000 saucisses à préparer : voici la tâche que se donnent Pascal Boiron, éleveur à Saint-Eloi (Creuse) et Stéphane Villetorte, restaurateur à la Chapelle-Taillefert. Les deux hommes ont décidé de travailler main dans la main cette année pour préparer de quoi nourrir les festivaliers de Check in Party, sur l'aérodrome de Saint-Laurent, aux côtés d'une dizaine d'autres producteurs.

Des préparatifs de longue haleine

Un travail sur la longueur pour l'éleveur : "J'ai engraissé deux vaches toute l'année, et puis j'ai planté des pommes de terre, explique en souriant Pascal Boiron. Stéphane Villetorte va les cuisiner pour en faire des frites." Le chef restaurateur a quant à lui choisi le fromage qui va accompagner le fondu creusois également proposé aux festivaliers.

80 kilos de rosbeefs découpés en tranches vont garnir les sandwichs des festivaliers de Check in Party - Radio France
80 kilos de rosbeefs découpés en tranches vont garnir les sandwichs des festivaliers de Check in Party © Radio France - Céline Autin

Juste avant que ne démarre le festival, il faut aussi cuire la viande "à basse température, sous vide", et la découper. Un moment crucial pour Stéphane Villetorte et Pascal Boiron, puisqu'ils vérifient à ce moment-là la qualité de leur viande : "On veut une viande saignante à cœur, cuite sur les bords, pour qu'elle ne perde pas de son goût", détaille Pascal Boiron.  Penchés sur les premiers rosbeefs découpés, c'est le soulagement : "Je pense que nos futurs clients ne vont pas être déçus", confie Stéphane Villetorte, tout sourire. 

L'habitude de la vente directe

Les deux hommes ne jurent que par les produits locaux ; Pascal Boiron est un habitué de la vente directe. Mais pour lui comme pour Stéphane Villetorte, la taille du festival est un vrai défi : "On n'a absolument aucune idée de combien de viande on va vendre, s'amuse Pascal Boiron. On s'attendait à avoir beaucoup de travail, c'est sûr. On va être six sur place pendant trois jours. Mais c'est très différent par rapport à la vente sur un marché, pendant quelques heures seulement."

L'éleveur Pascal Boiron est fier de la qualité des produits, ici des saucisses, qu'il prépare pour le festival Check in Party - Radio France
L'éleveur Pascal Boiron est fier de la qualité des produits, ici des saucisses, qu'il prépare pour le festival Check in Party © Radio France - Céline Autin

Du côté des prix, les sandwichs saucisses ou rosbeefs 100% creusois oscilleront entre 5 et 8 euros. Il en coûtera 5 euros seulement pour un fondu creusois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu