Économie – Social

Les producteurs de fruits dénoncent la concurrence espagnole

Par François David, France Bleu Roussillon lundi 28 juillet 2014 à 10:19

Les pêches espagnoles déversées par les producteurs français
Les pêches espagnoles déversées par les producteurs français © Charlotte Coutard / Radio France

Alors que les ventes de pêches et nectarines françaises sont en chute libre cet été, les arboriculteurs sont reçus par le ministre de l’Agriculture ce lundi à 16h. Ils demandent à Stéphane Le Foll d’intervenir pour mettre fin au "dumping" espagnol.

La colère monte chez les producteurs de pêches et nectarines. Depuis le début de l’été, la production française se vend mal, avec une baisse de 10% par rapport à l’année dernière.Les arboriculteurs en sont persuadés, *" les Espagnols faussent la concurrence"* , affirme Luc Barbier, président de la Fédération nationale des producteurs de fruits. Le jeudi 17 juillet, ses adhérents ont organisé une opération "coup de poing" sur des camions espagnols, près de Perpignan.

Peches

« La semaine dernière sur les marchés de Barcelone, la pêche espagnole était vendue à 1,30 euros le kilo. A le même période la même pêche était vendue à 57 centimes sur le marché de gros Saint-Charles de Perpignan. »

Il n’en faut pas plus à Luc Barbier pour dénoncer un véritable dumping . "Les Espagnols vendent leur production deux fois moins cher en France. Ils font leurs marges chez eux, et ils déversent leur surplus sur la France qu’ils considèrent comme leur poubelle."

Les producteurs demandent au ministre de l’Agriculture (qu’ils rencontrent ce lundi à 16h) de contrôler davantage les produits qui arrivent sur le marché français. Si rien n’est fait, ils menacent de renouveler leurs actions coup-de-poing.

La chute des ventes de pêches et nectarines françaises s’explique aussi par la mauvaise météo depuis le début de l’été. L’Etat a décidé depuis jeudi de financer une grande campagne de publicité sur Tf1 pour relancer la consommation des fruits d'été.