Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les producteurs de Sainte-Maure-de-Touraine en colère contre l'usurpation de leur AOP

dimanche 3 juin 2018 à 19:00 Par Simon Soubieux, France Bleu Touraine et France Bleu

Les producteurs du fromage de chèvre Sainte-Maure-de-Touraine défendent leur appellation d'origine protégée. De nombreux producteurs appellent leur fromage de chèvre "Sainte-Maure", alors qu'ils ne respectent pas le véritable cahier des charges. Une "usurpation d’appellation" qui les met en colère.

Aujourd'hui, il ne reste plus que 33 producteurs de Sainte-Maure-de-Touraine en Indre-et-Loire.
Aujourd'hui, il ne reste plus que 33 producteurs de Sainte-Maure-de-Touraine en Indre-et-Loire. © Radio France - Simon Soubieux

Sainte-Maure-de-Touraine, France

Le célèbre fromage de chèvre Sainte-Maure-de-Touraine serait-il en danger ? En tout cas, son appellation d'origine protégée (AOP) "Sainte Maure de Touraine" semble souffrir, d'après les producteurs. En cause : la multiplication des fromages ressemblant à une bûche de ce fameux fromage mais qui se prénomment simplement "Sainte Maure". Pour les producteurs de Sainte-Maure-de-Touraine AOP, c'est une usurpation d'identité qui fait du mal.

"Le problème, c'est que certains se servent de notre appellation sans la respecter pour faire de l'argent." Olivier, producteur 

Ce week-end, c'était justement la foire aux fromages à Sainte-Maure-de-Touraine. Sur tous les stands, il était possible de voir bien évidemment énormément de bûche de chèvre. Mais contrairement au traditionnelle Sainte-Maure-de-Touraine, elles n'avaient pas de paille à l'intérieure. Sur les étiquettes affichées sur les devantures : "Sainte-Maure".  

Mais du vrai Sainte-Maure -de-Touraine AOP, ils n'étaient que cinq producteurs à en proposer. À commencer par Olivier, visiblement très agacé : "Le problème, c'est que certains se servent de notre image, "Sainte-Maure-De-Touraine", pour faire de l'argent. Il faudrait changer la loi : interdire à tous ceux qui ne respectent pas le cahier des charges de l'AOP de se prénommer Sainte-Maure.

"AOP ou pas, les clients n'en ont pas grand-chose à faire. Ils achètent quand même." 

Un fromage à l'apparence presque semblable, portant presque le même nom, mais qui n'a rien à voir en matière de qualité selon les producteurs faisant partie de l'AOP.   

"C'est presque la même chose", commence Fabienne, qui produit ce fromage controversé. "Les producteurs AOP ont tort de dire que ça leur fait du mal. Moi je vends mes fromages sur le marché et que ce soit du vrai Sainte-Maure ou du faux Sainte-Maure, à la fin ça fait quand même de la pub pour le fromage de Sainte-Maure... En plus, les clients - AOP ou non - n'en ont pas grand-chose à faire, ils achètent quand même.

Aujourd'hui, en Touraine, il ne reste plus que 33 producteurs de Sainte-Maure-de-Touraine faisait partie de l'appellation d'origine protégée.