Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

Les professionnels de l'événementiel dans l'Hérault ne veulent pas être les oubliés du confinement

-
Par , France Bleu Hérault

Pour peser en tant que filière et sortir de l'ombre, les professionnels de l'événementiel de l'Hérault et du contour méditerranéen viennent de créer l'association Repère Méditerranée.

Le reconfinement a douché l'espoir de reprise des traiteurs.
Le reconfinement a douché l'espoir de reprise des traiteurs. © Radio France - Valentin BERTRAND

Les professionnels de l'événementiel avaient tout misé sur un retour à la normal en 2021 mais le reconfinement a douché leurs espoirs. Et pour cause, le redémarrage des salons, manifestations sportives et tournées théâtrales ne se fera qu'au compte goutte. À la tête d'une société de traiteur implantée à Montpellier, Isabelle Husser n'a toujours pas vu le bout du tunnel : 

"On a parlé d'une relance dans la restauration cet été, peut-être pour certain, mais pour l'événementiel il ne s'est rien passé."

Pour Isabelle Husser, la reprise des événements d'entreprise prendra plusieurs mois après le déconfinement.

C'est en partant de cette singularité que s'est constituée l’association Repère Méditerranée (Réseau des professionnels de l'événementiel responsable). Créée officiellement le 16 novembre, elle se donne pour périmètre d'action l'Hérault et l'arc méditerranéen allant de Perpignan à Nîmes. Avec un objectif : porter la voix des traiteurs, organisateurs de salons, loueurs de matériels, agences de communication et de toutes les professions gravitant autour de l'événementiel.

Présentation de l'association Repère Méditerranée.
Présentation de l'association Repère Méditerranée. © Radio France - Valentin BERTRAND

Il faut dire que le contexte est particulièrement défavorable pour la filière. Grégory Blanvillain, le président fraîchement élu de Repère, rappelle ainsi que 20% des entreprises du secteur envisagent de fermer en 2021.

Chez Husser Traiteur, le chiffre d'affaires n'a par exemple pas dépassé les 20% du niveau habituel depuis juin. "Et le mois de novembre va être catastrophique", prévient la co-gérante, Isabelle Husser. Pour son bilan comptable de fin d'année, la cheffe d'entreprise table sur un chiffre d'affaires de 800 000 €. Un résultat bien éloigné des 3 millions d'euros habituels. La faute à des reports en cascade et de plus en plus lointains.

"Ce qui nous inquiète c'est que beaucoup de mariages ont été reportés pour 2021 et que nos clients réfléchissent aujourd'hui à décaler en 2022."

De quoi porter coup dur pour la trésorerie de l'entreprise familiale. D'autant que l'horizon s'éloigne aussi du côté des entreprises.

"C'est compliqué de relancer la machine parce que les événements d'entreprises impliquent toute une logistique. Il faudra donc plusieurs mois pour reprogrammer tous ceux qui n'ont pas pu se tenir."

Les reports en cascade inquiètent les entreprises de l'événementiel.

La mise entre parenthèses de l'activité se vérifie en cuisine. Seuls deux employés s'activent derrière les fourneaux, là où ils sont d'ordinaire 20 titulaires et jusqu'à 80 intérimaires lors des pics d'activité..

Une bombe à retardement attend par ailleurs le secteur de l'événementiel, largement sous la perfusion du chômage partiel. Ce sont les congés payés accumulés par les salariés depuis mars. Des repos de plusieurs semaines parfois, qu'ils seront contraints de poser lors de leur retour dans l'entreprise. Pour en limiter le poids sur la trésorerie des entreprises, l'association Repère Méditerranée en appelle à un coup de pouce des assureurs et de l'État.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess