Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les professionnels de santé, rois de la fraude à la sécurité sociale

dimanche 1 novembre 2015 à 16:51 Par Julien Balidas, France Bleu Limousin

La Caisse Primaire d'Assurance Maladie de la Haute-Vienne vient de communiquer les chiffres pour l'année 2014. Stables, mais toujours importants. Elle fait la chasse aux fraudeurs.

Pharmacie
Pharmacie © Radio France - Samia Belbachir

Limousin, France

En 2014, la fraude des professionnels de santé a représenté 97% de la fraude totale dans le département. C'est le chiffre communiqué par la CPAM 87. Cette fraude s'élève à 454 881 euros.  Un montant qui est toutefois assez stable. Mais que la sécu souhaite combattre le mieux possible. Et elle s'en donne les moyens.

Catherine Pelletier, la directrice de la CPAM 87

La chasse aux fraudeurs est lancée

Depuis quelques années les personnels sont formés et sensibilisés à ce phénomène. La CPAM n'hésite plus à s'attaquer aux professionnels de santé. L’an passé, la CPAM a par exemple engagé des actions contre quatre médecins, deux chirurgiens-dentistes, trois pharmaciens, onze infirmiers et cinq kinésithérapeutes…

L'assuré est moins poursuivi

Le plus souvent, ces professionnels de santé facturent plusieurs fois un acte à la CPAM ou carrément un acte fictif. La CPAM cible donc les professionnels malhonnêtes, même si la procédure peut durer plusieurs années. Cela reste plus rentable en quelque sorte de mobiliser son énergie sur un professionnel de santé qui fait plusieurs fausses facturations par jour plutôt que de pincer un assuré pour un faux arrêt de travail.

Pas question pour autant de jeter la pierre sur tout le monde. La CPAM fait d'ailleurs son maximum pour protéger les professionnels de santé les plus honnêtes. Les autres eux, sont parfois poursuivis en justice. Preuve de la volonté farouche de stopper ces fraudes à la sécurité sociale.