Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les professionnels du BTP préparent des barrages contre la hausse du gazole non routier

jeudi 8 novembre 2018 à 19:38 Par France Bleu Besançon, France Bleu Besançon, France Bleu Bourgogne, France Bleu Auxerre et France Bleu

La Fédération Régionale de Travaux Publics de Bourgogne Franche-Comté (FRTP) lance une opération escargot, le mercredi 21 novembre prochain pour protester contre la hausse des prix du gazole non routier. Cette mesure figurerait selon eux, dans le projet de loi de finances pour 2019.

Vincent Martin, président de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne Franche-Comté a réuni les entrepreneurs du BTP, ce jeudi à Besançon pour lutter contre la hausse du gazole non routier.
Vincent Martin, président de la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne Franche-Comté a réuni les entrepreneurs du BTP, ce jeudi à Besançon pour lutter contre la hausse du gazole non routier. © Radio France - Virginie Vandeville

Besançon, France

La grogne enfle chez les professionnels du BTP. Réunie ce jeudi à Besançon, la Fédération Régionale des Travaux Publics de Bourgogne Franche-Comté (FRTP) a décidé de se mobiliser, le mercredi 21 novembre. Les professionnels du secteur s'opposent à la hausse des prix du gazole non routier (GNR), notamment pour les entreprises de Travaux publics, prévue le 1er janvier 2019. Cette mesure figurerait selon la FTRP Bourgogne Franche-Comté dans le projet de loi de finances pour 2019 qui été présenté au Conseil des Ministres du 24 septembre 2018.

Des barrages dans les huit départements

Des opérations de blocages, des barrages filtrants seront organisés dès six heures du matin, dans les huit départements de la région. "Cette réforme fiscale met à mal les investissements des entrepreneurs et les emplois, détaille Vincent Martin, le président de la Fédération régionale des Travaux publics de Bourgogne Franche-Comté. Nous avions prévu d'embaucher 1 000 salariés pour l'année 2019, et nous allons être obligés de réduire considérablement ce nombre."

Le gazole non routier est notamment utilisé par les entreprises pour faire tourner les engins de chantier. Aujourd'hui, il coûte 90 centimes d'euro le litre. Si le projet du gouvernement est adopté, il passera à 1,50 euros en début d'année prochaine, soit une augmentation de 60%, déplore la fédération des Travaux Publics de Bourgogne-Franche-Comté. 

Lundi 5 novembre, une cinquantaine de chefs d'entreprises des Travaux Publics avaient déjà manifesté devant la préfecture de Dijon.