Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les restaurateurs du Berry s'attendent à des difficultés pour recruter à la réouverture

-
Par , France Bleu Berry

L'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie du Berry prend le pouls des restaurateurs-cafetiers et hôteliers pendant le troisième confinement. Parmi les chiffres marquants : 55 % des adhérents se disent prêts à recruter des saisonniers pour l'été, mais 64 % ont du mal à recruter.

73 % des restaurateurs du Berry comptent rouvrir leur terrasse quand ce sera possible (ici nettoyage  de la Scala à Châteauroux pendant le premier confinement, en mai 2020)
73 % des restaurateurs du Berry comptent rouvrir leur terrasse quand ce sera possible (ici nettoyage de la Scala à Châteauroux pendant le premier confinement, en mai 2020) © Radio France - Emeline Ferry

Sans surprise, les restaurateurs-cafetiers du Berry ne vont pas bien. Selon un sondage réalisé entre le 19 et le 22 avril, pendant le troisième confinement, par l'Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie du Berry, la fermeture depuis fin octobre affecte gravement les finances de 55 % de ses adhérents. Quasiment 90 % affirment tout de même que le fonds de solidarité et l’activité partielle leur ont permis de surmonter cette fermeture, et que ces aides seront encore nécessaires une fois les établissements rouverts. L'UMIH a également questionné ses adhérents sur la volonté du gouvernement de ne rouvrir que les terrasses dans un premier temps : une mauvaise idée pour les trois quarts des restaurateurs-cafetiers berrichons. Parmi les raison évoquées : les terrasses sont trop dépendantes de la météo, la capacité d'accueil amoindrie ou encore le fait de travailler à perte entre retour des salariés et des charges. Néanmoins, 73 % des gérants possédant une terrasse la rouvriront dès que ce sera possible, pour répondre à l'attente des clients, et pour retrouver une vie active.

Plus de la moitié des restaurateurs-cafetiers comptent embaucher des saisonniers cet été

Même si les restaurants, bars et cafés n'ont pas encore de date de réouverture, hormis l'horizon de la mi-mai pour les terrasses, 55 % d'entre eux disent vouloir embaucher des saisonniers cet été. Quasiment 9 gérants sur 10 ont conservé la totalité de leurs équipes. Bonne nouvelle nuancée par ce constat : 64 % rencontrent des difficultés pour recruter. Un tiers des patrons affirment d'ailleurs que certains de leurs employés ont démissionné pendant la fermeture pour s'orienter vers d'autres métiers. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess