Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les restaurateurs du Mans peinent à recruter, "beaucoup de professionnels se sont reconvertis"

-
Par , France Bleu Maine

Alors que les terrasses des restaurants et des cafés se remplissent à nouveau depuis mercredi dernier, les serveurs, cuisiniers et réceptionnistes manquent à l'appel au Mans. Plusieurs établissements peinent à recruter et s'inquiètent à l'approche estivale.

La place de la République du Mans (Sarthe) - Photo d'illustration
La place de la République du Mans (Sarthe) - Photo d'illustration © Radio France - Laurine Benjebria

Des dizaines d'offres d'emploi sont à pourvoir dans la restauration sans trouver de preneurs au Mans (Sarthe). Après des mois de fermeture, et à l'approche de la saison estivale, voilà un sujet qui inquiète de plus en plus les professionnels de la restauration.... Depuis la réouverture des terrasses mercredi dernier, les clients sont de retour, mais les serveurs, cuisiniers et réceptionnistes manquent souvent à l'appel.

Sur la place de la République, au Mans, des affiches "Nous recrutons" sont collées sur les vitrines de nombreuses brasseries. Au restaurant La Réserve, Olivier Boussard cherche désespérément trois serveurs "depuis deux mois minimum". Pour tenter de recruter, il poste des annonces auprès de Pôle Emploi ainsi que sur les réseaux sociaux "qui d'habitude fonctionnent bien".  Sauf que là, ce restaurateur n'a reçu aucune candidature. "D'habitude, j'ai au moins des CV de personnes qui ont fait des excuses de service ou de cuisine, mais là même sans qualification, personne ne se présente", regrette-t-il.

Les annonces sont pourtant nombreuses car après plus d'un an de pandémie et des fermetures à répétition, de nombreux salariés ont démissionné. Certains ont quitté le secteur de la restauration pour se reconvertir, car ils souhaitent avoir "plus de sécurité et moins de contraintes horaires", selon Quentin Basselet, directeur opérationnel du Comptoir et du Libertà. Après des mois passés auprès de leur famille, certains ne veulent plus travailler avec des horaires décalés, et le week-end. 

Celles et ceux qui sont revenus travailler au bar doivent donc redoubler d'efforts pour tenter de compenser les absences. "Cela a un impact sur la qualité du service", admet Quentin Basselet. "On peut moins consacrer de temps" aux clients, ajoute-t-il.

Cela peut aussi avoir des conséquences sur les menus. Dans le centre-ville manceau, le restaurant l'Un Des Sens voulait changer de carte. Mais depuis huit mois, il n'arrive pas à trouver un nouveau chef à tapas, ce que regrette Jean-Charles Huon. "Le concept est repoussé à plus tard, quand on aura trouvé la recrue, probablement en septembre", indique-t-il.

Les restaurateurs appréhendent surtout les prochaines semaines. La problématique de recrutement se posera encore plus en juin, quand les restaurants pourront rouvrir leurs salles intérieures et accueillir ainsi plus de clientèle.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess