Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les restos du cœur cherchent 400 bénévoles en Haute-Vienne, le temps d'une collecte

mercredi 13 février 2019 à 8:22 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

L'association créée par Coluche va mener sa collecte alimentaire nationale début mars. Et pour être efficace, elle a besoin de renforts. L'idéal serait de doubler ses effectifs de bénévoles, explique le président des restos du cœur en Haute-Vienne.

Alain Depuichaffray, en mode recrutement, avec l'affiche spécialement créée !
Alain Depuichaffray, en mode recrutement, avec l'affiche spécialement créée ! © Radio France - Françoise Ravanne

Limoges, France

Une fois terminée la tournée des Enfoirées, place à la grande collecte nationale pour les restos du coeur. Ce sera les vendredi 8 et samedi 9 mars. Et l'association a besoin de renfort pour donner un coup de main : "des bénévoles qui peuvent venir une demi-journée, une journée", résume Alain Depuichaffray, le président de l'association en Haute-Vienne. Il répondait à 8h15 aux 3 questions de Françoise Ravanne

Les étudiants bienvenus

Les restos du cœur ciblent notamment les étudiants. D'ailleurs, une communication sera faite dans les facultés. "On a envie que ce soient des jeunes", reconnaît le président des restos, "et quand ils nous ont aidés une fois, en général ils reviennent". L'association dispose de 400 bénévoles réguliers. Il lui faudrait autant de bénévoles d'un jour pour "être à l'aise et couvrir le maximum de magasins", pour cette collecte.

On peut s'inscrire sur le site internet des restos du cœur, et les personnes qui se présenteront seront forcément appuyées par des habitués. Sur le long terme, lorsqu'on veut s'engager aux Restos, il y a d'ailleurs une équipe de formation, qui éclaire les volontaires sur ce qu'ils peuvent faire. Car il n'y a pas que la distribution de nourriture, loin de là ! "L'aide alimentaire, c'est la clé d'entrée pour les bénéficiaires", rappelle Alain Depuichaffray, mais les gens ont souvent besoin (et parfois plus besoin) d'accompagnement, "cours de français, micro-crédit, initiation à l'informatique... "