Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les retraités côte-d'oriens toujours mobilisés contre la réduction de leur pouvoir d'achat

jeudi 14 juin 2018 à 17:16 Par Lila Lefebvre, France Bleu Bourgogne

Près de 500 retraités ont manifesté dans les rues de Dijon jeudi pour dénoncer le gel de leur pensions et la hausse de la CSG qui amenuisent chaque année leur pouvoir d'achat.

Les retraités côte-d'oriens, à l'appel de plusieurs syndicats nationaux étaient réunis à Dijon ce jeudi.
Les retraités côte-d'oriens, à l'appel de plusieurs syndicats nationaux étaient réunis à Dijon ce jeudi. © Radio France - Lila Lefebvre

Dijon, France

Leurs revendications n'ont pas changées, tout comme leur détermination. A l'appel d'un mouvement national porté par la CFTC, CGT, CFE-CGC, FO, FSU, FGR-FP et l’association LSR (association nationale qui lutte contre l'isolement des seniors) près de 500 retraités ont manifesté dans les rues du centre ville de Dijon ce jeudi au départ de la Place de la République. Ils alertent une nouvelle fois sur la baisse de leur pouvoir d'achat. 

"À chaque fin de mois, je suis à découvert" - Monique, retraitée dijonnaise

"Je gagne 1500 euros par mois, confie Monique, retraitée dijonnaise. Une fois que le loyer est passé, que les charges sont passées et que j'ai fait les courses, je n'ai plus rien. A chaque fin de mois je suis à découvert".  Comme tous les retraités présents place de la République ce jeudi, elle a vu ses pensions retraites stagner depuis plusieurs années.

500 retraités environ étaient rassemblés place de la République en fin de journée. - Radio France
500 retraités environ étaient rassemblés place de la République en fin de journée. © Radio France - Lila Lefebvre

Mais le coup de massue a été la hausse de la CSG "pour 1400 euros de pension par mois, comptez 14 euros de CSG en plus, calcule Laurence, ancienne informaticienne à la poste. Ça fait près de 180 euros à l'année. 180 euros c'est 180 briques de lait, on a besoin de lait, ça fait 90 kilos de pommes, on a besoin de pommes"

Inquiets pour la prochaine réforme des retraites 

Les retraités sont également très inquiets des déclarations d'Emmanuel Macron. Avant hier il a une nouvelle fois affirmé sa volonté de refondre toutes les différences caisses de retraites. Cette réforme devrait être présentée au Parlement courant 2019.