Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Les saisonniers ne pourront plus loger à l'internat de Parentis-en-Born

-
Par , France Bleu Gascogne

L'internat du lycée Saint-Exupéry de Parentis-en-Born, près de Biscarosse, sera en travaux les deux prochains étés. Les saisonniers qui travaillent dans les Landes ne pourront donc plus profiter de ce bon plan.

Illustration
Illustration © Maxppp - HARRY JORDAN

C'est bien souvent une galère lorsque l'on est saisonnier : trouver un logement décent, à un prix abordable, dans la région où l'on va travailler, relève parfois du défi. 

Dans les Landes, depuis 2013, l'agence immobilière sociale SOLIHA et la plateforme Nomad proposaient une cinquantaine de chambres à un loyer modéré dans l'internat du lycée Saint-Exupéry de Parentis-en-Born. 

"Il fallait compter 300 euros par personne ou 200 en cas de colocation à deux", rappelle Marie-Madeleine Bergeras, référente développement à SOLIHA. "Certains saisonniers revenaient d'une année à l'autre". 

Peu de solutions de repli

Malheureusement pour les saisonniers, le lycée est en travaux les deux prochains étés, les chambres ne seront donc pas accessibles. "Nous avons essayé de trouver un autre internat disponible. A Capbreton, il était réquisitionné pour les CRS maîtres-nageurs," raconte Marie-Madeleine Bergeras. 

Les autres internats du département eux ne se trouvent pas forcément dans les zones où travaillent les saisonniers. "On peut lancer un appel aux pouvoirs publics si des locaux sont à disposition", explique Marie-Madeleine Bergeras. "Moi je pense à l'armée, car l'armée a des bâtiments dans le secteur de Biscarosse. Ce serait intéressant de se pencher sur la question". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess