Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés d'Alpine Aluminium à Annecy déçus par les cinq offres de reprise de leur usine

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Ce lundi matin, l'administrateur judiciaire d'Alpine Alu a présenté au personnel les cinq repreneurs déclarés de leur usine de Cran-Gevrier à Annecy.

Pour sensibiliser la population d'Annecy à leurs difficultés, les salariés ont organisé des rassemblements  devant leur usine les 18 et 25 octobre
Pour sensibiliser la population d'Annecy à leurs difficultés, les salariés ont organisé des rassemblements devant leur usine les 18 et 25 octobre © Radio France - Marie AMELINE

Depuis deux mois, les cent salariés d'Alpine Alu à Annecy en Haute-Savoie sont au chômage technique, leur entreprise métallurgique en redressement judiciaire. Le 5 novembre,  c'est à dire dans quinze jours, le tribunal de commerce d'Annecy validera ou non le choix d'un repreneur pour relancer l'activité de leur site de transformation d'aluminium établi sur les bords du fier depuis deux cent cinquante ans. 

Entre déception et espoir

C'est donc peu dire que le personnel attendaient avec impatience ce lundi matin la visite de l'administrateur judiciaire, David-Emmanuel Meynet, et le détail des cinq offres de reprise 5 offres de reprise annoncées en fin de semaine dernière. 

Ecoutez le délégué CFDT d'Alpine Alu, Jean-Luc Menacchio

Sur les cinq candidats à la reprise, trois français, un anglais, un grec 

Sur les cinq repreneurs potentiels, trois sont français, un anglais, et un grec. Ce dernier, est le seul à travailler déjà dans l'aluminium. Mais aucun de ces entrepreneurs n'avance de montant d'investissements.

Les offres de départ des 5 repreneurs potentiels sont:

  • PERFCOAT, entreprise de région parisienne intéressée par l'atelier laquage
  • MEWA, Fonds d'investissement anglais, propose de reprendre la totalité du personnel
  • SAMFI Invest et Industry, entreprise française, propose de reprendre 22 salariés et d'investir  2 millions d'euros
  • COSMOS Aluminium, industriel grec spécialisée dans le filage d'aluminium, propose de reprendre 48 salariés
  • Un investisseur privé français en phase de création de société, et qui  envisage de conserver 15 salariés

"On est très déçus", reconnait Jean-Luc Bénacchio, l'élu CFDT au comité d'entreprise. "On espérait un groupe industriel solide qui travaille déjà dans l'aluminium pour créer des synergies et pour avoir l'assurance que ce n'est pas juste un investisseur qui vient pour nos huit hectares de terrain idéalement situés dans l'agglomération d'Annecy, mais qui n'en a rien à faire de nos emplois et de nos savoir-faire."

Quant au maintien des emplois, là encore beaucoup d'incertitudes. Un seul, le candidat anglais dit vouloir conserver les 100 emplois, les autres s'engagent pour un quart des effectifs en l'état actuel des négociations. Le dépôt définitif des offres de reprise est fixé à mercredi 30 octobre. L'audience devant le tribunal de commerce d'Annecy le 5 novembre.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu