Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés d'Aquaterre à Montivilliers attendent leurs salaires

dimanche 8 octobre 2017 à 11:08 Par Sixtine Lys, France Bleu Normandie (Seine-Maritime - Eure)

L’entreprise Aquaterre, à Montivilliers, ne serait pas capable de verser les salaires à ses employés. La quarantaine d’employés redoute à nouveau des retards de paiement, après de gros problèmes pour recevoir leur paie du mois d’août.

Certains salariés n'ont toujours par reçu leur salaire du mois d'août (photo d'illustration).
Certains salariés n'ont toujours par reçu leur salaire du mois d'août (photo d'illustration). © Maxppp -

Montivilliers, France

La grogne monte à Aquaterre. Les salariés de l’entreprise d’espaces verts de Montivilliers craignent pour leurs salaires. Après de sérieux retards pour le mois d’août, la paie de septembre n’était toujours pas arrivée le vendredi 6 octobre. Une partie des employés ont refusé de travailler en signe de protestation.

Découvert de 1.000 euros

Pour la rémunération du mois d’août, les salariés ont d’abord été payés par chèque, mais les chèques ont été refusés. Le salaire est finalement arrivé la troisième semaine de septembre par virement, après avoir mis de nombreux employés dans une situation financière compliquée. "Certains gars se sont retrouvés avec 1100 euros de découvert", rapporte Jonathan Lethuilliers, délégué syndical de la société basée. Trois d’entre eux n’ont toujours rien perçu.

"On s'est dit qu'il y a avait de l'argent qui allait rentrer, que c'était peut-être une erreur de banque. Mais aujourd'hui on est à nouveau dans l'inquiétude." Alors qu’on avance dans le mois d’octobre, le salaire de septembre se faire attendre. Et il ne serait pas prêt d’arriver.

Aucune date de versement pour l'instant

Jonathan Lethuilliers, a échangé avec le dirigeant, Ludovic Andrieu. Selon le délégué syndical, le PDG n’aurait pas de date pour le versement des rémunérations car il attend des rentrées d’argent. "J'ai demandé à avoir des preuves que de l'argent va rentrer. Mais il n'a rien à nous montrer",précise le délégué syndical.

L'Inspection du travail est venue sur les lieux vendredi. Le dirigeant de l'entreprise n'a pas répondu à nos appels.