Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salariés de Castorama Thillois, en grève, réclament une prime plus conséquente

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Les salariés de Castorama sont en grève. Ils reprochent à la direction une baisse drastique de la prime d'intéressement qui devait leur être versé suite aux bons chiffres de l'entreprise.

Les salariés demandent une revalorisation de leur prime d'intéressement.
Les salariés demandent une revalorisation de leur prime d'intéressement. © Radio France - Timothé Rouvière

Ils s'estiment lésés par leur direction. Une trentaine de salariés de Castorama Thillois est en grève depuis ce matin à l'appel de trois syndicats (Force Ouvrière, CFDT et CGT).  Ils reprochent à la direction de Castorama, d'avoir modifié l'accord d'entreprise sans en avoir informé les syndicats. La prime d’intéressement qui devait leur être versé, suite aux bons résultats de l'entreprise passe de 3600€ à 900€. 

Une situation que n'accepte pas Bruno Malecot, secrétaire CFDT : " On veut se remettre autour de la table et rediscuter parce qu'on ne s'est rendu compte que plus tard que l'accord avait été modifié. On s'est rendu compte qu'on était perdant dans la prime et qu'on nous a volé notre argent. "

Cette prime avait été promise aux salariés de Castorama suite aux bons résultats de l'entreprise depuis le déconfinement. Pour Lila Resguy, une des vendeuses du magasin,  c'est le changement de discours de la direction qui est problématique : " On nous a dit de travailler, de travailler, de travailler, qu'on était en avance par rapport à notre compte d'exploitation et au final, on nous a dit qu'on avait plus d'argent. "

De son côté, l'entreprise entend maintenir un dialogue ouvert et constructif avec les organisations syndicales et les représentants du personnel et rappelle que la sécurité de ses collaborateurs est sa priorité. 

Les syndicats annoncent que la grève sera maintenue tant que les primes ne seront pas versés en totalité.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess