Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés de Cofinoga craignent un nouveau plan social à Mérignac

lundi 10 mars 2014 à 19:00 Par Xavier Ridon, France Bleu Gironde

Deux ans après un plan de sauvegarde de l'emploi qui avait provoqué 475 départs volontaires, les salariés de Cofinoga à Mérignac sont inquiets. Selon les syndicats, l'un des actionnaires, BNP Paribas demande de nouvelles économies pour cette année.

400 salarié.e.s de Cofinoga ont participé au débrayage à Mérignac
400 salarié.e.s de Cofinoga ont participé au débrayage à Mérignac © Radio France - Xavier Ridon

Sur le site de Cofinoga à Mérignac, 400 salariés ont débrayé ce lundi midi sur un site qui en comprend 1.800. Ils sont inquiets pour leur sort alors que se tenait au même moment le conseil d'administration de leur entreprise.

Un CA qui devait être optimiste, car les bénéfices sont de retour. Mais des documents venant de BNP Paribas font craindre aux syndicats un nouveau plan social. L'actionnaire y demande un nouveau plan d'économie dans l'entreprise qui entrainerait une baisse de 10 millions d'euros. Les syndicats craignent la disparition de 150 à 200 postes sur le site de Mérignac.

Rien d'officialisé

Pour l'heure, rien n'a été officialisé mais CFTC, CGT, CFDT et FO ont préféré appeler au débrayage durant une demi-heure. Le temps de tenir une assemblée générale pour des salariés qui ont encore en tête le plan social d'il y a deux ans. Il n'y avait pas eu de licenciement sec, mais 475 salariés avaient volontairement quitté l'entreprise lors du plan de sauvegarde de l'emploi.

La direction de BNP Paribas parle elle d'une manipulation des représentants du personnel. Alors que l'autre actionnaire de Cofinoga, Les Galeries Lafayette demandent à ce que soit "pris en compte le redressement de l'entreprise" .

Le site Cofinoga à Mérignac regroupe 1800 salariés - Radio France
Le site Cofinoga à Mérignac regroupe 1800 salariés © Radio France - Xavier Ridon

"Le directeur général nous dit 'On a fait nos objectifs' et en récompense ils vont proposer des licenciements"