Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés de Forsee Power, venus de région parisienne, sont arrivés dans la Vienne

mercredi 29 août 2018 à 4:05 Par Manon Vautier-Chollet, France Bleu Poitou

Parmi les salariés de Forsee Power, fabricant de batteries qui vient de commencer son activité à Chasseneuil-du-Poitiou, 23 sont des "anciens" qui ont décidé de suivre l'entreprise dans son déménagement de la région parisienne à la Vienne.

Chantal Lafage est l'une des 23 salariés qui ont suivi Forsee Power à Chasseneuil.
Chantal Lafage est l'une des 23 salariés qui ont suivi Forsee Power à Chasseneuil. - Forsee Power

Chasseneuil-du-Poitou, France

Forsee Power, le fabricant de batteries pour le transport électrique qui s'est installé sur le site de l’ancien équipementier automobile Federal Mogul, à Chasseneuil-du-Poitou, a commencé son activité le 20 août dernier. Parmi les salariés 113 salariés actuellement présents sur le site, 23 travaillaient sur l'ancien site de Forsee Power à Moissy-Cramayel, en région parisienne.

Et ces 23 salariés qui ont sauté le pas s'installent dans le Poitou, avec leur famille pour certains. Reçus plusieurs fois par Grand Poitiers, beaucoup ont été séduits par le cadre de vie qu'offre Poitiers et ses alentours. "C'est tranquille, les gens sont sympathique, et les enfants sont contents car il y a le futuroscope" témoigne Saim Hammou, opérateur à Forsee Power. Autre atout, la proximité : "à Paris je faisais 72 kilomètres pour aller au travail, ici je mets 10 minutes, ça change la vie", explique le salarié.

Un côté plus bien-être et tranquille, quelque chose de plus nature

Même son de cloche du côté de Chantal Lafage, superviseur de production dans l'entreprise. "On va retrouver, avec mon mari, un côté plus bien-être et tranquille, quelque chose de plus nature", explique la salarié, qui a quand même une petite appréhension alors qu'elle change de "mode de vie"