Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salariés de l'hôpital public du Cotentin affichent leurs inquiétudes

-
Par , France Bleu Cotentin

A l'appel de l'intersyndicale, les salariés du centre hospitalier public du Cotentin ont mené des actions pour dénoncer la suppression de 200 postes au 1er octobre au sein de l'établissement.

Les salariés ont collé des affiches dans plusieurs endroits de Cherbourg-en-Cotentin pour exprimer leur colère
Les salariés ont collé des affiches dans plusieurs endroits de Cherbourg-en-Cotentin pour exprimer leur colère - Document remis par l'intersyndicale du CHPC

"L'hôpital meurt dans l'indifférence générale". Dès lundi soir, à l'appel de l'intersyndicale, des salariés du centre hospitalier public du Cotentin ont mené une campagne d'affichage pour dénoncer "les 200 suppressions d'équivalents temps plein dont de nombreux agents dans les soins et dans les secrétariats à compter du 1er octobre". 

La permanence de la députée LREM Sonia Krimi a été visée à Cherbourg
La permanence de la députée LREM Sonia Krimi a été visée à Cherbourg - Document remis par l'intersyndicale CHPC

Campagne d'affichage

Comme l'indique l'intersyndicale, "le 1er octobre est le jour où les non-renouvellements de contrats et les futurs licenciements sont effectifs".  Elle dénonce un plan social, les fins de contrats et les conditions de travail dégradées. 

Des affiches ont été placardées pour sensibiliser la population, à Cherbourg-en-Cotentin et à Valognes. Notamment sur la permanence de la députée LREM Sonia Krimi. "Lors d'une réunion Copermo, elle s'était dit favorable aux suppressions de postes afin de réduire le déficit de notre établissement", soulignent les syndicats dans un communiqué. Ce mardi à l'aube, des banderoles ont aussi été déposées sur une dizaine de ronds-points. 

Des actions ont été menées sur une dizaine de ronds-points
Des actions ont été menées sur une dizaine de ronds-points - Document remis par l'intersyndicale CHPC
Choix de la station

À venir dansDanssecondess