Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés de Logifare à Seingbouse en grève depuis deux semaines

mercredi 2 mai 2018 à 19:17 Par Aurore Jarnoux, France Bleu Lorraine Nord

Une quarantaine de salariés de Logifare, entreprise de logistique basée à Seingbouse, sont en grève depuis le jeudi 19 avril. Ils dénoncent leurs conditions de travail et réclament une hausse de salaires de 5%. Une deuxième réunion de négociations a eu lieu ce mercredi mais n'a mené à rien.

Une quarantaine de salariés campent depuis deux semaines devant l'entrée de Logifare.
Une quarantaine de salariés campent depuis deux semaines devant l'entrée de Logifare. © Radio France - Aurore Jarnoux

Seingbouse, France

Ils sont une quarantaine, installés sur des fauteuils devant l'entrée de Logifare, entreprise de logistique à Seingbouse en Moselle. Cela fait deux semaines maintenant qu'ils ont cessé le travail. Excédés par le management de leur direction.

Une hausse des salaires et de meilleures conditions de travail

Les salariés ont débuté leur mouvement le 19 avril dernier. Ils dénoncent des conditions de travail de plus en plus difficiles. "Certains arrivent le matin avec la boule au ventre", souffle Marc, employé depuis treize ans chez Logifare. Les insultes sont fréquentes selon plusieurs salariés. "Si on n'est pas contents, certains chefs d'équipe nous disent qu'on peut être remplacés par des intérimaires, qu'on n'est pas indispensables dans l'entreprise", s'agace Ghislaine, ouvrière de production.

Il y a des chefs d'équipe qui ne nous respectent pas, qui ont des propos racistes. Certains parlent très mal aux femmes", Ghislaine, salariée depuis huit ans

Une deuxième réunion de négociations a eu lieu ce mercredi avec la direction. Les syndicats ont réclamé 5% de hausse de salaires. La direction, qui leur avait proposé 1,5 % d'augmentation la semaine dernière, a décidé de ne leur accorder finalement qu'1 %. 

C'est du foutage de gueule... Au lieu d'avancer, on recule", Thérèse Martinez, déléguée CFTC

Les salariés sont donc très remontés contre leur directeur. "On est polyvalents, on peut nous basculer d'un secteur à l'autre, et on gagne 1300-1400 euros par mois, lâche Anthony, cariste. On n'est pas des chiens !"

Une nouvelle réunion de négociations aura lieu ce jeudi matin. Logifare, qui emploie 154 personnes en Moselle, est une filiale du groupe belge Kaoten Natie.