Économie – Social

Les salariés de Marrel, à Mont-de-Marsan, refusent d'être mutés dans la Loire

France Bleu Gascogne et France Bleu Saint-Étienne Loire mardi 24 mars 2015 à 7:52 Mis à jour le mardi 24 mars 2015 à 11:50

Camions / routiers (illustration)
Camions / routiers (illustration) © Fotolia.com

Vingt-quatre des vingt-cinq salariés du fabricant de bennes en acier Marrel Sud-Ouest, installé à Mont-de-Marsan (Landes), devraient être licenciés car ils refusent leur mutation sur le site principal du groupe, à Andrézieux-Bouthéon (Loire).

Les salariés de Marrel Sud-Ouest, qui construisent des bennes en acier pour camions à Mont-de-Marsan (Landes), ont débrayé ce lundi 23 mars et manifesté devant leur entreprise, à l'appel du syndicat Force Ouvrière. Ils refusent d'être mutés à Andrézieux-Bouthéon dans la Loire, où se trouve le siège du groupe Marrel, qui souhaite regrouper ses activités afin de limiter les pertes financières qui s'accumulent ces dernières années à Mont-de-Marsan, en raison d'une baisse du nombre de commandes.

Marrel : "hors de question de partir à 500 ou 800 km de l'endroit où se trouvent leurs enfants et petits-enfants"

Vingt-quatre des vingt-cinq salariés du site landais ont refusé leur mutation et devraient licenciés. Certains ont jusqu'à 30 ans d'ancienneté dans l'entreprise. "Cette proposition est absolument cynique" estime Pierre Narrant, patron de Force Ouvrière dans les Landes, "c'est leur dire changer tout, changer de vie, mais on sait très bien que vous n'allez pas accepter ".

A LIRE AUSSI

Landes : des salariés licenciés à Mont-de-Marsan car ils refusent leur mutation à 650 kilomètres près de St-Etienne

Partager sur :