Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés de Remade, entreprise manchoise en difficulté, dénoncent "l'immobilisme de leurs actionnaires"

-
Par , France Bleu Cotentin

Les 470 salariés de Remade, entreprise de reconditionnement de smartphones à Poilley dans le sud-Manche, se sont mobilisés ce lundi 16 septembre pour défendre leurs emplois et leur entreprise, à travers "un mouvement symbolique" et non une grève.

Les 470 salariés ont cessé le travail ce lundi 16 septembre pour discuter de l'avenir de l'entreprise. Ils ont notamment publié une lettre ouverte.
Les 470 salariés ont cessé le travail ce lundi 16 septembre pour discuter de l'avenir de l'entreprise. Ils ont notamment publié une lettre ouverte. © Radio France - Lucie THUILLET

Poilley, France

"Nous refusons que l'immobilisme des actionnaires puisse conduire à la fermeture de l'entreprise. Notre société n'est pas un placement financier, c'est une activité industrielle française d'avenir". Les salariés de Remade, à Poilley, ont publié une lettre ouverte ce lundi 16 septembre.

Ils y pointent du doigt "l'indécision préoccupante de la part de l'ensemble des partenaires financiers", qui s'est traduite par une valse des directeurs ces trois derniers mois. "Il est inacceptable, écrivent-ils, que les discussions autour d'opérations financières passées soit la seule préoccupation des débats actuels au détriment des besoins quotidien de l'entreprise et de son fonctionnement. Il y rappelle également leur confiance dans cette entreprise, tout comme dans le marché porteur du reconditionnement de smartphones.

Un mouvement "symbolique"

Les salariés de l'entreprise manchoise de reconditionnement de smartphones, en difficulté financière, ont également cessé le travail durant la journée. 

Ce n'est pas une grève, c'est une action collective, pacifique, symbolique. Salariés et direction nous travaillons aujourd'hui main dans la main, à travers différents ateliers de réflexion, afin de trouver des améliorations pour la continuité de l'activité, explique Sophia Garcia, secrétaire du CSE.

Quant au paiement des salaires de septembre, très incertain à cause des difficultés financières, la représentante du personnel assure que "la direction met tout en oeuvre pour qu'ils soient versés à la fin du mois".

Le nouveau directeur doit rencontrer les actionnaires de Remade ce lundi 16 septembre à Paris, dans le cadre du Comité interministériel de restructuration industrielle.

Choix de la station

France Bleu