Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Les salariés des deux usines FerroPem de plus en plus inquiets en Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

Plus de 100 salariés des usines de Tarentaise et de Maurienne sont touchés par des mesures de chômage partiel depuis le mois d'octobre et ils n'ont aucune visibilité sur l'avenir. Ces usines appartiennent à un groupe américano-espagnol FerroGlobe et sont entrainées dans une crise mondiale.

Les usines FerroPem de Savoie sont entrainées dans la crise mondiale du silicium
Les usines FerroPem de Savoie sont entrainées dans la crise mondiale du silicium © Maxppp - Maxppp

Montricher-Albanne, France

Depuis le 20 novembre dernier tous les fours sont à l'arrêt sur l'usine de Maurienne à Montricher-Albanne. Celle de Tarentaise, à Château Feuillet, la Léchère fonctionne au ralenti. Ses deux usines FerroPem sont impactées par une crise mondiale : l'effondrement du cours du silicium

"La filiale française est abandonnée, on n'a pratiquement plus de trésorerie, aucune aide du groupe et une dette fournisseur très importante." - Xavier Marmi, délégué CGT

En Savoie, ces usines de fond de vallée sont historiques, plusieurs fois, vendues, rachetées, renommées, elles emploient plus de 400 personnes. On y fabrique du Silicium, qui entre dans la fabrication du silicone ou des panneaux solaires par exemple. Mais depuis octobre, ces immenses usines grises sont de plus en plus silencieuses, les fours sont arrêtés les uns après les autres. Elles sont entraînées dans une crise mondiale de baisse des commandes, avec aucune visibilité pour les salariés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu