Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salariés des laboratoires Boiron à Limoges vont manifester leur colère à Lyon

-
Par , France Bleu Limousin

C'est une journée de mobilisation ce mercredi pour les salariés des laboratoires Boiron qui se sont donnés rendez vous au siège du groupe à Lyon. 12 sites dont celui de Limoges vont bientôt fermer et depuis l'annonce de la fermeture, les salariés se sentent trahis et ne décolèrent pas.

C'est à la fin avril que les 18 salariés du site Boiron à Limoges vont se retrouver à la porte
C'est à la fin avril que les 18 salariés du site Boiron à Limoges vont se retrouver à la porte © Radio France - Françoise Ravanne

Les salariés des laboratoires Boiron de Limoges partent ce mercredi matin exprimer leur colère à Lyon, au siège du groupe spécialisé dans les médicaments homéopathiques. Le site de Limoges qui emploie 18 personnes fait partie des 12 sites qui vont fermer à la fin du mois d'avril. Un site de production va également disparaître. Au total   646 personnes vont être licenciées. Des fermetures que la direction de Boiron avait justifié par le déremboursement de l'homéopathie. 

"Je veux que la direction voit les visages de ceux qu'ils mettent à la porte"- Marie, une salariée de Limoges

C'est au début du mois de mars dernier que les salariés de Boiron à Limoges ont appris la mauvaise nouvelle et forcément ils ont vécu de manière encore plus difficile la période du confinement. "Je suis passée par toutes les émotions que je n'arrivais pas à nommer et je me sens trahie" raconte Marie, salariée depuis 13 ans chez Boiron à Limoges. Elle fait partie de ceux qui se rendent à Lyon et si elle va là bas c'est dans un but bien précis. "Je veux que la direction voit les visages de ceux qu'ils mettent à la porte et qu'on ne soit pas seulement des noms et des chiffres".

Sur le site Boiron de Limoges 18 croix ont été installées pour symboliser chaque salarié bientôt licencié
Sur le site Boiron de Limoges 18 croix ont été installées pour symboliser chaque salarié bientôt licencié © Radio France - Françoise Ravanne

Florence, 30 ans chez Boiron... et beaucoup de colère

6 mois après avoir appris la nouvelle de la fermeture du site de Limoges, Florence, de son côté se dit toujours en colère. "Pendant 30 ans je me suis investie, on était considéré, on était dans l'humain... Et du jour au lendemain on nous met à la porte"se confie t-elle. Et à 50 ans elle a du mal à savoir comment elle va rebondir. Florence sera aussi du voyage à Lyon. Un déplacement mais aussi une journée grève qui sera suivie par la quasi totalité des salariés du site de Limoges

Choix de la station

À venir dansDanssecondess