Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salariés des laboratoires Boiron manifestent contre les fermetures de sites, dont celui de Strasbourg

-
Par , France Bleu Alsace

les salariés des laboratoires Boiron manifestent près de Lyon en ce mercredi 16 septembre contre 600 suppressions de postes, et la suppression de plusieurs sites dont celui de Strasbourg. La faute au déremboursement de l'homéopathie explique la direction.

La manifestation a convergé vers le siège social de l'entreprise, à Messiny, près de Lyon.
La manifestation a convergé vers le siège social de l'entreprise, à Messiny, près de Lyon. - Vincent Mounier

Les salariés des laboratoires Boiron se rassemblent devant le siège social près de Lyon en ce jeudi 16 septembre. Ils protestent contre la fermeture d'une dizaine de sites, dont celui de Strasbourg. En tout 600 emplois devraient être supprimés. 300 à 400 personnes venues de toute la France, dont quelques Alsaciens sont présentes note Vincent Mounier, délégué syndical central Force Ouvrière des Laboratoires Boiron.

La fermeture du site de Strasbourg incompréhensible pour les salariés

La direction des laboratoires Boiron explique qu'ils sont touchés par le déremboursement de l'homéopathie en 2021. Pour les syndicats, il s'agit de licenciements par anticipation, malgré une bonne santé financière de l'entreprise. "On ressent beaucoup de colère chez les salariés", remarque Vincent Mounier. Certaines annonces, comme la fermeture du site d'Illkirch-Graffenstaden près de Strasbourg ont particulièrement du mal à passer. "Ce site permet de par sa situation géographique d'assurer un rayonnement pour la thérapeutique. On a des soutiens majeurs sur cette partie du territoire. Donc on ne comprend pas la logique."

Syndicats et direction vont maintenant entamer des négociations. Les représentants des salariés veulent se battre jusqu'au bout pour tenter de sauver le plus d'emplois et de sites possibles.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess