Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salariés du CFA des Métiers de Châteauroux en grève

-
Par , France Bleu Berry
Châteauroux, Indre, Centre-Val de Loire, France

Une dizaine de salariés du CFA de Châteauroux ont débrayé une heure pour la sauvegarde de leurs emplois et des revendications salariales ce mardi à Châteauroux

Une dizaine de salariés du CFA de Châteauroux se sont rassemblés devant la chambre des Métiers et d'Industrie de l'Indre ce mardi (27/03)
Une dizaine de salariés du CFA de Châteauroux se sont rassemblés devant la chambre des Métiers et d'Industrie de l'Indre ce mardi (27/03) © Radio France - Carl Dechâtre

Malgré la pluie ils ont été une dizaine, ce mardi, de salariés du CFA (centre de formation d'apprentis) des métiers de Châteauroux à répondre à la journée nationale d'appel à la grève lancé par la CFDT. Un débrayage d'une heure pour aller manifester devant la chambre des Métiers de l'Indre. Ils sont venus pour montrer leur inquiétude face à un projet de réforme de l'apprentissage en cours qui prévoirait l’externalisation des CFA des chambres de métiers. Une réforme qui pourrait aboutir à des pertes de missions de services publics et d'importantes suppressions de postes (6.000 sur 11.000 d'après la CFDT). Des pertes de postes dues à des externalisations ou des suppressions pures et simples. 

La crainte de la centralisation de certaines formations

La réforme n'est encore qu'en projet, le gouvernement doit la divulguer le 25 avril, mais le syndicat réclame l'ouverture de discussion avant sa présentation pour avoir un regard sur le dossier. Autre motif de crainte pour les CFA des zones rurales : la centralisation de certaines formations vers des les principales agglomérations. Une décision qui pourrait marquer une raréfaction des possibilités de formation et handicaper un peu plus les jeunes du département dans leurs choix de carrière. Une décision lourde de conséquences pour le territoire mais aussi pour les familles elles-mêmes, obligées de financer des études plus onéreuses si jamais les offres de formations n'étaient plus disponibles dans le département. 

De quoi alarmer des personnels déjà mécontents de ne pas avoir été augmentés depuis 2010 soit un an après une réforme de leurs statuts obtenu en 2009 et qui établissait une véritable grille indicière pour l'ensemble de ses salariés qui dépendent de la chambre des Métiers et de l'industrie. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess