Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Les salariés du Champagne protestent contre le recours à la sous-traitance

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Environ 150 salariés du Champagne ont manifesté ce jeudi devant les transports Caillot, à Reims. Ils protestent contre le recours à la sous-traitance, qui représenterait un emploi sur quatre dans la filière Champagne. "Un danger pour la qualité", disent les syndicats.

Toutes les maisons de champagne étaient représentées devant les transports Caillot
Toutes les maisons de champagne étaient représentées devant les transports Caillot © Radio France - Aurélie Jacquand

Ils avaient sorti les pétards et les cornes de brume. Plus de 150 salariés du Champagne se sont rassemblés jeudi devant les transports Caillot, zone Farman à Reims. Ils ont empêché les camions de sortir pendant plus d'une heure. L'entreprise Caillot est un symbole, car c'est l'un des sous-traitant de la filière Champagne, or la sous-traitance est "un fléau", selon les syndicats.

Selon une étude commandée par la CGT à un cabinet d'experts comptables, les maisons de champagne consacreraient 72 millions d'euros à la sous-traitance, ce qui représenterait un emploi sur quatre (1 000 emplois) dans les grandes maisons. Des emplois qui échappent aux règles et à la convention collective de la filière. "C'est une hémorragie de CDI temps plein", explique Patrick Leroy, secrétaire général du syndicat CGT du champagne, "Les sous-traitant sont nombreux à employer des intérimaires et des CDD, donc des emplois précaires et corvéables à merci".

La qualité est en jeu selon la CGT

La sous-traitance touche tous les secteurs du Champagne, de la mise en coffret, à l'habillage, en passant par les vendanges et même le tirage : "Si on écoute les patrons, le seul métier qui devrait rester en Champagne c'est la cuverie et on ne peut pas l'accepter", dit Patrick Leroy. Et le syndicaliste égraine les exemples de conséquences : "Un jour un sous-traitant a fait des traitements dans les vignes avec des produits cancérigènes, mais n'a pas prévenu les ouvriers, qui sont retournés dans les vignes dès le lendemain ! alors qu'il y a normalement un délai de 48h à respecter"

Les salariés du Champagne ont empêché les camions de sortir de l'entreprise Caillot
Les salariés du Champagne ont empêché les camions de sortir de l'entreprise Caillot © Radio France - Aurélie Jacquand
Environ 150 salariés du Champagne étaient réunis
Environ 150 salariés du Champagne étaient réunis © Radio France - Aurélie Jacquand
Choix de la station

À venir dansDanssecondess