Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

Les salariés en grève de la SHCB reprennent le travail, repas assurés dans les cantines de Nîmes

-
Par , France Bleu Gard Lozère

Des airs de paix armée du coté de SHCB, la société qui gère les cantines scolaires de Nîmes et Générac. La reprise du travail a été votée ce lundi mais la colère perdure. Les salariées (beaucoup de contrats précaires) voulaient 5% d'augmentation. La direction en concède 3% en deux fois.

Les salariés de la Cuisine Centrale de Nîmes en grève
Les salariés de la Cuisine Centrale de Nîmes en grève © Radio France - Ludovic Labastrou

Nîmes, France

Les repas seront bien assurés ce mardi dans les cantines de Nîmes (7.000 par jour) et Générac (environ 300 pars jour). Une distribution assurée par la société SHCB, mais dont les salariés se sont mis en grève pour dénoncer leurs salaires et conditions de travail. Après un round de négociation, ils ont voté la reprise du travail. De son coté, la mairie de Nîmes indique aux parents d'élèves qu'elle ne facturera pas le repas froid du jour.

"3% en deux fois, c'est peu, mais mieux que rien."

Avec le soutien de la CGT et de la CFDT, les salariés escomptaient une augmentation d'au moins 5%. Impossible, aurait répondu la direction qui propose 1,5% en décembre et 1,5% en juillet 2020. En outre, une prime exceptionnelle de 120 euros brut pour tous et de 100 à 300 euros de prime d'assiduité. Après avoir beaucoup discuté, finalement, leurs représentants ont signé le protocole d'accord de reprise.

Paix armée chez CHCB avant une nouvelle négociation 

Ce jeudi, représentants des salariés et direction ont convenu de se retrouver pour de nouvelles négociations sur les conditions de travail. Non-remplacement des absents, polyvalence des postes, temps de pause "travaillé" non-rémunéré. Autant de points d'achoppements qui pourraient susciter une nouvelle colère "intempestive" des personnels dont, selon les syndicats, la quasi totalité était en grève ce lundi.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu