Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"Les salariés l'ont appris juste avant Noël" : quatre magasins Leader Price vont fermer à Reims et Chalons

-
Par , France Bleu Champagne-Ardenne

Quatre magasins Leader Price vont fermer l'été prochain à Reims et Chalons, sauf s'ils trouvent un repreneur. 32 emplois sont menacés selon la CGT, même si la direction du groupe Aldi promet que tous les salariés seront reclassés.

Le magasin Leader Price de Cormontreuil, près de Reims.
Le magasin Leader Price de Cormontreuil, près de Reims. - Google street view

Quatre magasins Leader Price de la Marne font partie de la vague de 31 magasins qui seront fermés en France à l'été prochain, s'ils n'ont pas trouvé d'ici là un repreneur, selon les informations de France Bleu Champagne-Ardenne. Il s'agit des magasins de Reims Murigny, de La Neuvillette, et de Cormontreuil, ainsi que du magasin Leader Price de Chalons-en-Champagne.

"C'est le cadeau de Noël d'Aldi à ses salariés"

"C'est le cadeau de Noël d'Aldi à ses salariés. Ils s'en fichent, on est des matricules", ironise, amer, le délégué syndical CGT de Leader Price Laurent Lemoult, basé à Troyes dans l'Aube. Les magasins de l'agglomération de Reims comptent en tout 25 salariés, celui de Chalons, sept employés. Selon la direction du groupe Aldi, qui détient Leader Price, tous seront reclassés dans les autres magasins du groupe.

Les salariés sont un peu sous le choc. Aldi dit qu'il va reprendre tous les salariés, mais j'ai du mal à y croire

"Le problème c'est qu'on fait du hard discount, et dans ce métier on fonctionne avec très peu d'employés. Du côté de Reims il n'y a que cinq Aldi. Ils vont y être recasés, mais pour combien de temps ? Ils seront en sureffectif , donc ils vont chercher tous les motifs pour les faire partir", assure Laurent Lemoult. Sauf rachat par un autre groupe de magasins, les supermarchés fermeront entre les mois de juillet et septembre 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess