Économie – Social

Les salariés liés à l'écotaxe à Metz soulagés par le nouveau dispositif

France Bleu Lorraine Nord lundi 23 juin 2014 à 11:31

Portique écotaxe
Portique écotaxe © Maxppp

La société Ecomouv basée à Metz emploie 158 personnes auxquels s'ajoutent 127 douaniers eux aussi basés dans l'agglomération messine pour travailler sur cette nouvelle taxe. Depuis la suspension de l'écotaxe à l'automne, tous avaient peur de perdre leur poste. Aujourd'hui, ils sont soulagés par l'annonce du premier ministre sur le nouveau dispositif remplaçant l'écotaxe.

Après 8 mois d'angoisse, les salariés liés à l'écotaxe soufflent. Aux 158 collaborateurs de la société Ecomouv s'ajoutent 127 douaniers, tous basés à Metz, et tous inquiets depuis l'automne de perdre leur poste. Aujourd'hui, ils se disent qu'ils n'ont pas déménagé en Moselle, demandé leur mutation ou quitté leur précédent travail pour rien. L'écotaxe est remplacée par un dispositif qui maintien la taxation des poids-lourds et le rôle d'Ecomouv, la société chargée de cette collecte.

"Ca nous rassure par rapport à l'avenir"

Pascal Martin, représentant CFDT est l'un des douaniers affecté au service taxe poids lourds à Metz. Il voit enfin le bout du tunnel : "On se sent soulagé parce que cette annonce est différente de celle de Ségolène Royal, la ministre de l'environnement, qui voulait supprimer l'écotaxe. Pour nous, cette annonce nous rassure par rapport à l'avenir, ça nous permet de nous projeter dans le futur".Au lieu de s'étendre sur 15.000 km, le nouveau dispositif se limitera à 4.000 km de routes , mais qui representeront 80 % du trafic, d'après ce douanier, pas inquiet pour son volume de travail.