Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés nîmois de la Saur toujours mobilisés

jeudi 17 janvier 2019 à 11:55 Par Sylvie Duchesne, France Bleu Gard Lozère

Les salariés de la Saur ont de nouveau manifesté ce jeudi matin à Nîmes. Ils protestent contre le choix du président de la Métropole d'avoir préféré Véolia plutôt que la Saur comme nouveau délégataire de l'eau et de l'assainissement. 250 d'entre eux pourraient en effet perdre leur emploi.

"Yvan Lachaud, les 250 familles SAUR te saluent "
"Yvan Lachaud, les 250 familles SAUR te saluent " © Radio France - Sylvie Duchesne

Nîmes, France

Les salariés de la Saur ne lâchent rien. Après avoir perturbé les vœux du président de la Métropole de Nîmes à Paloma, il y a quelques jours, ils sont à nouveau descendus dans la rue ce jeudi matin. Rassemblement devant les arènes pour protester contre la décision d'Yvan Lachaud de choisir Véolia plutôt que la SAUR comme nouveau délégataire de l'eau et de l'assainissement à partir du 1er janvier 2020. Un choix qui doit être entériné par les élus communautaires le 23 janvier.

Si Véolia est retenu, 250 salariés de la Saur, sur 350, risquent de perdre leur travail. 

"C'est 250 familles détruites. 250 emplois détruits. 250 personnes qui seront pour certaines obligées d'aller travailler ailleurs. Le Gard est quand même le 93e département sur 100 avec plus de 14% de chômage, je ne sais pas si on peut se payer ce luxe là".

Didier Deloffre, représentant des salariés au conseil de surveillance de la SAUR

"Jules Lachaud, les 250 familles SAUR te saluent" 

Les salariés de la Saur ont décidé de maintenir la pression jusqu'au 23 janvier. Ils ont également fait parvenir une pétition aux élus de la Métropole de Nîmes pour qu'ils votent contre la décision du président. 

Le président exécutif de la Saur lui doit tenir une conférence de presse ce jeudi après midi. Il conteste lui aussi le choix de la Métropole nîmoise.